Dragon age chronicles

Bienvenu sur ce forum rpg entièrement dédier au jeux de Bioware
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jareq Sôren
Chevalier Sous-Capitaine de Férelden
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Ven 25 Mar - 10:10

Comme à tout les matins, Jareq s'était levé avant le soleil. Une serviette et tunique propre à la main, le templier alla se purifié dans les bains royaux et procéda également à sa méditation chantriste. Depuis les événements du bal royal, il avait ralenti quelque peu sur la méditation, bien qu'il n'arrivait pas à expliquer pourquoi. L'eau chaude des bains dénoua ses muscles tendus et lui donna la force d'affronter la journée qui se dressait devant lui. Quelques temps plus tard, l'homme se leva et sortie du bain, se sécha avec la serviette et enfila sa tunique par la suite. Soit il devrait ralentir la cadence sur les sceance d'entraînement ou bien il serait contraint de demander au roi de nouvelles tuniques, les siennes semblant rapetisser à chaque semaine. Il était en route vers ses appartements lorsqu'il surpris la discution entre deux serviteurs. Un mage avait été capturé par les templier de la ville et conduite  à Fort Drakkon. Quoi?! Depuis quand les templiers enfermaient les apostats dans une cellule? Habituellement, ceux-ci étaient immédiatement jugé et exécuter peu après leur capture...


Tout en réfléchissant à cette troublante découverte, Jareq entra dans ses appartements et s'affaira à ranger ses petites choses ici et là, jusqu'à ce que l'on frappe à sa porte. De l'autre côté de celle-ci se tenait son bon ami Alistair.


- Votre altesse.
- Pas de temps à perdre en cérémonie mon ami. Une nouvelle plutôt inquiétante est venue à mes oreilles très tôt ce matin. Les membres de l'ordre auraient fait d'une apostate l'une des prisonnières du grand fort. Je ne sais ni pourquoi ni comment, mais ça n'augure rien de bon si tu veux mon avis...
- Je me suis également fait cette remarque. Connaissons-nous son identité?
- Non. Mais peu importe qui elle est, nous devons l'aider à en sortir. Je ne peux malheureusement rien faire sans risquer de déclencher une guerre civile et avec les négociations avec Orlaïs, nous ne pouvons pas nous le permettre. Prend ceci. Cela t'aidera à entré à Fort Drakkon et de la faire sortir mais tu devras faire vite. Mes gardes ne mettrons pas bien longtemps avant de comprendre que ce parchemin est un faux.


Le templier saisit le parchemin et le serra dans la poche de sa tunique. Sans plus un mot, l'homme se munit de son armure et quitta ses appartements pour se rendre à l'extérieur du palais. La route jusqu'au fort n'était pas bien longue mais il aurait a traversé la partie la moins sécuritaire de la ville pour y arriver. 


Les portes se dressèrent devant lui alors que le soleil atteignait son Zenith. Comme prévu, il remit le parchemin au garde de l'entrée et demanda à être conduite à l' apostate. La froideur qu'il dégageait mirent les gardes en confiance, bien qu'il faillit se trahir lorsque ses yeux se posèrent sur la-dite mage. Coralie.


- C'est parfait messieurs. Je prends le relais à partir de maintenant. Disposé. 


Les gardes sortirent et le remplis délaissa son air froid pour se dépêcher d'ouvrir la porte de la cellule.


- L'équipe de secours est arrivé Milady. Nous devons faire vite avant qu'ils ne s'aperçoivent de la supercherie. Joué le jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Mage spécialiste de l'instinct
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 13/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Jeu 31 Mar - 20:33

Tandis que Coralie était sur la place marchande à regarder les différents étals, elle s’était arrêtée pour acheter une miche de pain fraîchement sortie du four. Elle sentait si bon! Elle avait ensuite continué tout bonnement son chemin et ne s’arrêta que pour jeter un bref coup d’œil à un étalage de bijoux miroitant à la lumière du soleil. Elle comptait rentrer à l’auberge du Chien Errant où elle avait loué une petite chambre en échange de nettoyer l’endroit et d’aider à la cuisine. Tout près du but, c’est là que tout bouscula.

La journée aurait pu se passer tout simplement. La magicienne n’avait rien souhaité de plus qu’une journée des plus banales. Mais évidemment, ça ne pouvait pas être aussi simple que cela. Une forte voix retentit derrière elle et elle crut d’abord qu’il s’agissait d’une personne qui s’emballait pour un rien ou un homme saoul qui sortait d’une taverne. Mais lorsqu’il se rapprocha d’elle, son sang se glaça dans ses veines lorsqu’on la pointa du doigt accompagné d’un « C’est elle! ». Son cœur s’était aussitôt emballé et sans même comprendre ce qui se passait, la miche s’écrasait au sol et ses jambes l’apportaient le plus loin possible.

Les maisons défilèrent rapidement dans la ville au rythme de ses pas effrénés et l’apostate franchit même les portes de la ville. Ses espoirs furent détruits quand elle réalisa qu’on la pourchassait encore et qu’ils étaient deux désormais. Coralie n’avait pas pensé aux conséquences de ses gestes. Le cône de froid était parti du bout de ses doigts sans même qu’elle n’y pense et avait frappé le premier assaillant de plein fouet, le couvrant d’une fine couche de givre, tandis que le deuxième s’était seulement vu ralenti. L’apostate en avait alors profité pour les distancer.

Lorsqu’elle s’était crue enfin hors de danger, de nouvelles voix brisèrent le silence accompagné par le martèlement de chevaux. D’autres individus semblaient avoir été alertés par les premiers hommes. Coralie n’eut aucune chance et les ténèbres l’envahirent rapidement.

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, ses pupilles durent s’habituer à la faible luminosité régnant dans la petite pièce. Le sol était froid et les murs de pierre n’étaient pas ceux de sa chambre. Voulant se relever, elle grimaça de douleurs et abandonna l’essai lorsqu’elle eut l’impression qu’on écrasait sa tête dans un étau. Son crâne est douloureux depuis qu’on l’avait assommée et ses membres étaient couverts d’ecchymoses. Le bon côté, c’était qu’elle n’avait rien de cassé.  

Où était-elle donc? La jeune femme n’en avait aucune idée, hormis d’être dans une geôle. Que lui voulait-on? Ça non plus, elle l’ignorait.

Elle resta tranquille dans sa cellule, ne gaspillant pas son énergie pour crier ou essayer de défoncer la porte. Elle se doutait déjà que c’était peine perdue. Elle attendit donc… Encore et toujours… Somnolent à moitié, écoutant les voix qui parlaient de l’autre côté. La porte s’ouvrit enfin et la surprise se dessina sur son visage lorsqu’elle vit le templier.

- Jareq? S’exclama-t-elle surprise.

Aussitôt, sa main s’était posée sur sa bouche et vint étouffer sa voix. Il venait la sauver, réellement? Elle acquiesça d’un signe de tête, comprenant qu’elle devait faire attention.

- Je vous suis. Murmura-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jareq Sôren
Chevalier Sous-Capitaine de Férelden
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Mer 13 Avr - 16:39

Ravi de voir que la jeune mage accepte de joueur le jeu, le temps qu'ils puissent tout deux se sortir de cette fâcheuse situation. Lentement, l'homme prit dans son dos les menottes que les templiers utilisaient pour couper la magie de leur prisonniers, la leur tendant inaccessible. Suite à quoi le templier la saisit par le bras, pas trop fort mais pour donner un peu plus de crédibilité à sa poigne. Jareq prit une grande inspiration puis franchit les portes. Direction la sortie et au plus vite. Il guida donc la mage aux travers des étages d'un pas rapide, sans l'être trop non plus afin de ne pas éveiller les soupçons des gardes. Par chance pour eux, ils purent atteindre la grande porte sans le moindre problème. Maintenant, il lui fallait la mettre en sécurité mais où pouvait-il bien aller? Il se creusa la tête un bon moment, silencieux, leur frayant un chemin dans la foule. Ils n'avaient pas encore rejoint le quartier marchand que l'alarme du fort Drakkon retenti dans toute la ville. D'un mouvement brusque, il attira Coralie dans une ruelle sombre. Il s'excusa pour sa brusquerie avant de s'empresser de lui retirer les menottes. Ils ne devaient pas se faire remarquer avant d'avoir quitter la ville... Mais comment... Du coin de l'oeil, il vit un étalage de marchand. Il demanda à Coralie de patienter là quelques instant alors qu'il se dirigea vers celle-ci. Il discuta un bon moment avec le marchand avant de lui tendre une bourse, qu'il échangea contre une robe de fabrication luxueuse et de quelques petits bijoux. Il retourna ensuite vers Coralie et les lui tendit. 


- enfiler ceci Milady. Si nous voulons avoir une chance de quitter la ville sans nous faire remarquer, il vaut mieux que vos vêtements ne cris pas : regarder je suis une apostat en fuite vous ne croyez pas?


Jareq attendit que la jeune femme ait prit les vêtements dans ses mains avant de lui tourner le dos, attendant patiemment qu'elle ait terminé, cachant également la petite gêne qu'il ressentait a cet instant. Lorsqu'elle eut terminé, il se tourna vers elle et du étouffé un petit cris de surprise. On aurait dit quelqu'un de totalement différent. Magnifiquement différente. Il s'avança d'un pas et replaça délicatement quelques mèches rebelles des cheveux de Coralie avant de lui tendre son bras, visiblement satisfait. Ainsi, elle passerait pour une jeune noble accompagné de son garde personnel. Ils ressortirent de l'autre côté de la ruelle, se dirigeant au travers du quartier marchand jusqu'au porte de la ville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Mage spécialiste de l'instinct
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 13/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Mer 27 Juil - 21:46

D’où sortait Jareq et comment avait-il su que la mage était en détresse? Coralie l’ignorait et elle s’en fichait. L’important c’était qu’il lui offrait une porte de sortie et elle la saisit aussitôt, lui offrant ainsi volontairement ses mains lorsque l’homme voulut la menotter. Elle se releva ensuite, aidée par son bras, et le suivit. Elle marchait à ses côtés, légèrement à l’avant comme l’auraient fait tous prisonniers dont on poussait pour faire avancer. Son regard inquiet se promenait continuellement d’une personne à l’autre, d’un objet à l’autre et d’un endroit à un autre. Sans même s’y rendre compte, elle gravait dans sa mémoire les visages qu’elle voyait de même que le chemin qu’elle empruntait. En réalité, elle n’avait pas vraiment besoin de jouer le jeu pour se sentir prisonnière, car c’est ainsi qu’elle se sentait même si elle savait que Jareq était là en réalité pour la libérer.
 
Un doute naquit en son esprit tandis qu’ils marchaient. Et si c’était un piège et que le chevalier n’était pas là pour l’aider en réalité? Sa tête fourmillait de scénarios plus farfelues les unes que les autres et sa respiration se faisait plus saccadée malgré ses essais pour se calmer. L’apostate était anxieuse, stressée et… ses membres lui faisaient mal. Comment se sentir à l’aise dans une telle situation? On ne pouvait pas, c’était tout simple!
 
La grande porte apparut face à elle et elle retint sous souffle tandis qu’elle la franchissait. Le poids imaginaire sur ses frêles épaules sembla s’évanouir d’un coup, mais il n’était pas encore temps de crier victoire. Il suffisait que ses assaillants comprennent assez rapidement du subterfuge pour qu’elle se retrouve à nouveau capturée et elle ne voulait pas s’imaginer ce qu’on ferait à une terrible mage rebelle qu’elle était.
 
Tous les deux se mêlèrent à la foule et son sang se glaça lorsqu’elle entendit l’alerte du fort Drakkon. C’était fini de son moment de paix! Bien que difficilement, Coralie suivit Jareq dans la ruelle sombre.
 
-       Ce n’est rien. Lui répondit-elle aussitôt.
 
Il s’excusait pour sa brusquerie?! Mais il venait de la sortir d’une mauvaise passe et de risquer sa vie ou son statut pour elle. Elle n’allait certainement pas se plaindre parce qu’il n’avait pas été tout doux avec elle. À vrai dire, c’était tout le contraire. Jareq avait son plus grand respect et sa  reconnaissance était infinie à son égard. De tout ce qu’elle se rappelle, personne n’avait jamais voulu se sacrifier pour elle. C’était donc un geste qui la touchait énormément. En plus, ils se connaissaient à peine tous les deux!
 
-       Merci. Dit-elle doucement.
 
Ses poignets étaient enfin libérés de ses liens et elle ressentait à nouveau la magie en elle. Elle échappa un long soupir de soulagement et acquiesça d’un signe de tête. Oui, elle allait patienter là et ne bougerait pas. Premièrement parce qu’elle avait désormais plus que confiance en lui et deuxièmement parce qu’elle avait besoin de lui pour sortir en un morceau de la ville.
 
-       Qu’est-ce que c’est? Demanda-t-elle de sa voix teintée de curiosité.
 
Le vêtement dans ses mains, elle caressa le doux tissu pendant que Jareq lui expliquait ce que c’était et pourquoi il le lui donnait. Elle était d’accord avec lui et c’était une très bonne idée : ses assaillants rechercheraient une jeune femme possédant ses habits sales, pas une riche dame portant une jolie robe.
 
-       Tournez-vous, je vous prie. Lui demanda-t-elle.
 
C’était déjà ce qu’il avait prévu et il ne put voir son sourire se dessiner sur son visage. Rapidement, elle retira ses vêtements et une vive chaleur apparut dans ses mains. La magie grésilla le tissu, le rendant noir et méconnaissable. Elle jeta le tout dans une flaque boueuse. Adieu vêtements!
 
-       Alors? Murmura-t-elle pour attirer l’attention de l’homme.
 
C’est une jeune femme rousse qui ne ressemblait en rien à la Coralie d’avant. Elle ignorait où il avait pris sa robe, mais celle-ci était une grande qualité et étrangement, la taille lui faisait parfaitement. Faut dire qu’il y avait les lacets du corset pour l’ajuster comme il le faut. La robe longue était verdoyante et tissée de fils dorés. Coralie lui fit un sourire gêné. Elle n’était pas l’aise puisqu’elle portait plutôt des pantalons généralement. Ça… et certainement l’emphase que lui créait le corset sur sa poitrine. Mais ce n’était pas le temps de râler ou de faire sa difficile.
 
La mage accepta son bras et d’une démarche gracieuse, elle sortit de la ruelle accompagnée de son nouveau garde du corps. Ils se mêlèrent sans souci à la foule et se promenèrent dans l’allée marchande. Tout ce qu’elle avait envie, c’était de décamper le plus rapidement possible. Malheureusement, courir jusqu’à la sortie attirerait trop l’attention sur eux. Elle devait jouer le jeu.
 
Ainsi, l’actrice s’arrêta face à un étal qui présentait breloques et bijoux brillants. Elle prit quelques secondes pour observer les objets que vendait le marchand puis prit un air hautain.
 
-        Non. Je ne veux rien de ceci. Mentionna-t-elle.
 
Sans même saluer le marchand, elle entraîna Jareq et s’éloigna. Elle était la riche noble un peu trop capricieuse pour apprécier ces bijoux de basse gamme. En réalité, elle avait été émerveillée. Mais hors de question d’acheter quoi que ce soit. De toute façon, elle n’en avait pas l’argent.
 
De nombreux gardes apparurent dans la place marchande. Ils la recherchaient et vérifiaient l’individu des passants. Pendant l’ombre d’un instant, elle maugréa contre sa chevelure flamboyante. La reconnaitraient-ils malgré son déguisement?
 
Un garde apparut près de Jareq et elle. L’envie de s’enfuir la saisit, mais le bras rassurant de Jareq l’en dissuada. Elle se tourna vers lui et plongea son regard dans le sien. Petite, elle se blottit dans ses bras. Voyant que le garde continuait de les observer et qu’il s’approchait, elle fit la seule chose qui lui traversa l’esprit : elle embrassa Jareq. 



[Vraiment désolée pour l'attente ^^"  J'espère que tu sauras me pardonner]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jareq Sôren
Chevalier Sous-Capitaine de Férelden
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Ven 5 Aoû - 4:08

[size=45]Jareq sourit gentiment à Coralie alors que celle-ci prennait son bras afin de jouer le jeu. Il marcha avec elle dans le quartier marchand, l'observant d'un oeil attentionné alors qu'elle se prenait au jeu de la jeune noble capricieuse. Il se suprit même à la regarder se pencher et “snobé” un marchand avec un petit sourire béat. Il avait l'air d'un idiot et lorsqu'il s'en rendit compte, il espéra en son fort intérieur que la jeune mage ne l'ait pas vue la regardé ainsi et surtout, il se sermonna lui-même car il aurait pu grillé leur couverture. Et pendant un moment, il cru que c'était exactement ce qu'il venait de faire lorsqu'il vit un templier se diriger vers eux. Il ne semblait pas être le seul à l’avoir remarqué puisque qu'il aurait pu jurer devant le créateur qu'il avait sentie la jeune mage se crisper et se rapprocher d'un seul coup. Son regard ne quitta pourtant pas l'homme qui venait dans leur direction d'un pas décidé jusqu'à ce qu'il puisse enfin l'identifier. Il allait se tourner vers sa jeune amie pour la rassurer lorsqu’elle emplie elle-même son champ de vision. Il sourit et allait ouvrir la bouche lorsque contre toute attente, Coralie se hissa sur la pointe des pieds et posa ses lèvres contre celles du templier. Un lot d'émotions confuses l'assaillirent alors. D'abord la gêne, si l’on considérait les voeux pieux qu'il avait prononcer le jour où il était devenu templier, puis ce fut au tour de la confusion, suite à quoi il fut envahi par une chaleur indescriptible qui le terrorisa, suivit finalement par la compréhension. Elle n'avait fait cela que pour détourner l'attention de l'autre templier mais celui-ci poursuivait son chemin vers eux, sans toutefois sembler menaçant. Une fois qu’il fut à leur hauteur, il ne se laissa point distraire par le baiser que l’apostate échangea avec le templier et continua son chemin en les attrapant au vol, un bras sut les petites épaules de la mage et l'autre essayant d'atteindre celle de Jareq. [/size]


[size=45]“ Le faucon à cru bon de m'envoyer rapporter mon aide. Elle s'est dit que l’aigle n'aurait peut-être pas pensé aux nombres de templiers qui se lanceraient à votre recherche.”[/size]


[size=55]Visiblement, la reine avait plus de lucidité en matière de garder le contrôle face à l'ennemi, ce qui visiblement fesait défaut au roi. C'était peut-être la raison pour laquelle c'était elle qui avait mené Ferelden à la victoire contre le cinquième enclin, qui avait porté le coup fatal à l’archidémon et qui, contre toute attente, y avait survécu. Il se promit intérieurement de la remercier la prochaine fois qu'il reviendrait au château.
[/size]




  • [size=53][size=45]Ça fait plaisir de voir que tu surveille toujours mes arrières Will.[/size][/size]
  • [size=53]“ Toujours mon frère. Le faucon croit qu'il serait plus sage de vous faire discret pendant un moment. D'ici à ce qu'elle aie pu régler quelques détails… Gênant…. Elle m'a fournit une carte à te remettre ainsi qu'une enveloppe scellé contenant des instructions. “ [/size]





[size=45]Tout en parlant, le nouveau venu les conduisit vers la sortie de la ville. Jareq passa une main derrière le dos de son frère d'arme pour aller serré celle de la mage dans la sienne afin de la rassurer. Il ne la lâcha qu'une fois qu'ils furent de l'autre côté des portes ou les attendais une monture d'un blanc immaculé. Jareq monta d'abord et tendit une main à Coralie, Will aidant également à juché la demoiselle derrière son frère. Alors que Jareq empoignait les rênes du cheval, Will posa une main sur sa jambe.[/size]



[size=55]“ Ça ne me regarde pas du tout, je ne sais pas ce dans quoi tu viens juste de te fourré mais c'est gros et pas beau…. Jareq, au vu de ce que tu risque…” il jeta un rapide coup d'oeil vers la mage avant de se tourner vers le templier en fuite. “ J'espère simplement qu'elle en vaut la peine… Que le créateur veille sur vous… “
[/size]

[size=45]Will donna une fessé au cheval qui détala, guidé par jareq, au loin en direction de ce qui fut autrefois la cité d’Ostagar, détruite lors du cinquième enclin et laissé en ruine depuis. Le templier n'arrêta la course du cheval que lorsqu'il y fut arrivé, à la tombée de la nuit. Il trouva un abris solide sous les ruines d'une vielle tout et y arreta sa monture, dont il descendit et fournis les vivres dont elle avait besoin.  Il aida Coralie à descendre de la monture. Bien qu'il aurait aimé rompre le silence pesant, le pauvre était totalement paumé et ne savait que dire. [/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Mage spécialiste de l'instinct
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 13/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Dim 11 Sep - 12:39

La gêne avait teint les joues de Coralie tandis qu’elle embrassait Jareq. Son cœur battait la chamade et ses mains tremblaient sous l’angoisse qui l’étreignait. Où y avait-il une autre raison? Le baiser dura un long moment, tout le temps qu’il fallut pour que le garde parte. Mais pourquoi ne partait-il pas?! Son cœur se resserra tandis que les pas du templier se rapprocha d’eux et instinctivement, la jeune mage chercha la protection dans les bras de Jareq. Elle ne voulait pas qu’on l’attrape à nouveau. Elle était effrayée à l’idée qu’on l’enferme à nouveau dans cet endroit misérable, qu’on la batte ou pire…? Ah! Non, elle ne voulait pas y penser. Elle concentra ses pensées sur l’instant présent, serrant de ses mains tremblantes les bras du templier qu’elle embrassait et continuait d’espérer que le garde passerait tout droit.

Coralie tressaillit lorsque l’inconnu posa ses mains sur ses épaules et mit aussitôt fin au baiser. Un regard inquiet quitta Jareq pour venir se poser sur l’étranger, tentant de cacher son inconfort. Ça allait aller, n’est-ce pas? Elle déglutit difficilement. Non, ça n’allait pas. Son cœur voulait rompre sa cage thoracique. Dans quelques instants, on poserait des liens sur ses poignets. On l’arracherait à Jareq malgré toutes ses protestations et ce serait fini de sa liberté. NOOONN!

La mage eut du mal à faire disparaître son expression abasourdie. L’homme, cet inconnu, c’était un ami au Templier. Un sourire gêné naquit sur ses lèvres lorsqu’elle regarda Jareq. Oups? Ça veut dire que tout ce jeu avait été inutile? Tant pis… Et puis, il ne semblait pas l’avoir mal pris.

Bien silencieuse, l’apostate les laissa discuter ensemble dans leur code et les suivit jusqu’à la sortie de la ville. Pourtant, son angoisse n’avait pas diminué même si elle avait désormais deux hommes à ses côtés. L’azur balayait la moindre rue, le visage de chaque personne qu’elle croisait et elle était attentive à tous les sons. Alerte, elle restait sur ses gardes et se préparait au pire. Un sourire avait brisé son masque sérieux lorsque Jareq lui avait serré la main et la jeune femme avait serré ses doigts sur les siens.

Quelques instants plus tard, ils étaient sortis de la cité et Coralie s’installait sur le cheval. Ce n’était franchement pas évident avec cette robe! Elle s’accrocha à la taille du templier et les sabots martelèrent le sol. Elle resta accrochée à la question qu’avait posée Will : en valait-elle la peine?

La nuit remplaça le jour lorsqu’ils s’arrêtèrent. Elle descendit de la monture et vint rejoindre Jareq. Elle non plus ne savait pas trop quoi dire dans cette situation. C’était un moment plutôt embarrassant à attendre que quelqu’un brise le premier le silence.

- Tu as faim? Demanda-t-elle. Je vais nous chercher de quoi se mettre sous la dent…

Et oui. Le sujet de la nourriture fut le premier abordé. Elle s’éclipsa rapidement pour s’enfouir légèrement dans la végétation. Elle s’éclaira d’une lumière magique afin de trouver les plantes qu’elle désirait. À vivre seule, Coralie avait fini par se débrouiller pour survivre. Elle savait plutôt bien reconnaître les produits comestibles.

Quelques longues minutes plus tard, elle revint aux ruines. Elle s’était servie de sa robe comme panier pour tenir les fruits qu’elle avait trouvé : il y avait des pommes, des framboises et des fraises. Elle s’installa sur un petit rocher et invita le templier à se joindre à elle. Elle lui lança une pomme.

- Bon appétit! S’exclama-t-elle. Par contre, si tu veux quelque chose de plus consistant et viandeux, ce sera à toi de t’en occuper!

La mage avait souri et avait éclaté de rire. Elle redevint rapidement sérieuse.

- Merci Jareq. Je ne sais pas comment je pourrais te remercier. Je pensais que c’était la fin… et tu es arrivé. On se connait à peine et tu viens de risquer gros pour moi. N’es-tu pas censée me détester pour ce que je suis…? Demanda-t-elle doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jareq Sôren
Chevalier Sous-Capitaine de Férelden
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Dim 18 Sep - 22:17

Pendant que Coralie allait chercher de quoi les sustenter, Jareq alla quant à lui, mettre en pratique les techniques de chasse que son amie dalatienne lui avait enseignées. Et comme il revenait au camp, elle revenait aussi, un pans de sa robe emplis de fruits divers. Il ne pu s'empêcher de rire lorsqu'elle mentionna qu'il devrait chassé lui-même. Il sorti alors complètement du couvert des arbres, les bras chargés de tranches de viandes crues. Son côté gentleman l'avait poussé à dépecé le chevreuil loin du regard encore si pure de Coralie et ne ramener que la viande comme elle en verrait dans un marché. Il alluma un feu, approcha de quoi s'asseoir confortablement au sol et se figea lorsqu'il entendit ses paroles.


N’es-tu pas censée me détester pour ce que je suis…?



Le sourire du templier se flétri, une certaine tristesse trahissant une douleur plus profonde, s'installa sur son visage pendant quelques secondes, le temps qu'il ne la chasse. 


[size=45]- Il y eu un temps, dame Coralie, ou le pauvre templier que je suis vous aurait laissé joyeusement pourrir au fond de votre cellule. Mais il y a parfois des rencontres que l'ont fait et qui nous ouvrent les yeux. J'ai foi envers le Créateur et Andrasté. Mais la chantrie nous apprends à nous, templier, à craindre les mages à cause des démons. Mais la chantrie se trompe sur beaucoup.... Nous ne devons pas craindre les mages simplement parce qu'ils sont nés différents de nous... Oui il y a des mages... "Méchants".... Peut-on dire qu'aucun templier n'est corrompu? Qu'aucun homme n'est mauvais mais que les mages si? Un jour j'ai rencontré deux mages, qui ont toutes deux contribuées à sauver Ferelden aux côtés du roi et de la reine lors du cinquième enclin. Deux mages totalement différentes aupres desquelle j'ai étonnamment beaucoup appris. L'une d'elle est très bien connue. Elle se nomme Wynne. C'est une vieille dame tellement charmante, qui n'a strictement jamais aucun once de malice. L'autre, Morrigan, était une apostat chasind. Impétueuse et sournoise, il se révéla qu'elle n'avait après tout aucunes mauvaise intentions et était quelqu'un de bien. C'est d'ailleurs grâce à elle si la reine à suvecue au coup fatale porté à l'archidémon... Alors c'est vrai, je concède le fait que je vous connais à peine Coralie. Mais lorsque nous nous sommes rencontré au bal du roi, vous moi et l'esprit de sagesse qui vous habite, j'ai tout de suite au que je pouvais vous faire confiance et que je devis vous aidez. Les esprits de sagesse ne s'attachent pas à n'importe qui. Vous devez être exceptionnelle pour qu'elle se soit lié à vous car la seule autre personne qui a eu cette honneur, c'est Wynne...[/size]


[size=53]Sur ces mots, le templier embrocha la viandes sur des branches et la fit cuire sur le feu.[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coralie
Mage spécialiste de l'instinct
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 13/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Dim 16 Oct - 22:28

Une lueur de fierté brillait dans le regard bleuté de Coralie tandis qu’elle revenait à leur campement de fortune. Cette étincelle se transforma en étonnement lorsqu’elle vit Jareq s’approcher avec de la viande qui était en plus déjà découpée. Mais où avait-il trouvé ça?! Surprise, elle s’approcha du feu qu’il était en train de faire et vint s’asseoir près de lui. Elle déposa sur le sol le butin qu’elle avait su trouver : des fruits qui semblaient plus que délicieux. Elle se sentait toujours étrange vis-à-vis le templier à chaque fois qu’elle le regardait. Elle ne savait pas trop ce qu’elle devait penser de lui. Il était si gentil avec elle et l’avait même sauvée. Elle lui en devait toute une. Mais c’était si étrange et si malaisant à la fois. Était-il son ami ou son ennemi?

Suite à sa question, l’apostate avait reconnu la triste envahir le visage de l’homme. Avait-elle demandé quelque chose qu’il ne fallait pas? Mais elle devait le savoir! Ça la déchirait de ne pas savoir où se placer dans cette situation. Mais ça l’attristait de voir la douleur l’envahir. Elle resta silencieuse, se demandant comment il réagirait? Bien attentive, elle l’écouta parler.

- Tu êtes différent. Prononça-t-elle dans un presque murmure.

Dans la bouche de Coralie, c’était pourtant une qualité que cela. Enfin, à ses yeux, c’était un compliment de ne pas être comparer à tous ces gens qui lui avaient voulu du mal simplement parce qu’elle-même était différente. Elle ne se rappelait de rien de son passé, mais elle avait appris que des gens lui voulaient du mal parce qu’elle était différente d’eux. La magie était quelque chose à craindre supposément. Elle n’avait jamais réellement compris comment fonctionnait ce monde.

- Tu sais… En fait, tu ne sais pas et moi non plus. Je ne sais rien de mon passé ni comment j’ai pu me lier à un esprit. Tout ce que je sais, c’est que je fais de la magie et que ça m’a attiré bien des problèmes. Mais c’est pas comme quelque chose que je peux abandonner de toute façon. Ça fait partie de moi maintenant, vous comprenez? Poursuivit-elle.

Où voulait-elle en venir? Elle-même elle ne le savait pas. Pourquoi lui disait-elle tout cela d’ailleurs? Il était l’une des premières personnes à qui elle se confiait. Elle qui n’avait pas d’amis, c’était un peu particulier. Elle jeta un regard au feu et sur la viande qui grillait. Ça commençait à sentir bon. Prenant quelques framboises, elle en offrit à son compagnon avant d’en engloutir quelques-unes.

- Je ne crois pas que je suis exceptionnelle. Mais je veux vivre… tout simplement… et je ne laisserai personne m’en empêcher. Je ne crois pas que ça fait de moi quelqu’un de méchant, je me trompe? Dit-elle en prenant une pause pour regarder à nouveau le feu. Dis-moi? Pour quelles raisons es-tu devenu un Templier? Demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jareq Sôren
Chevalier Sous-Capitaine de Férelden
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   Dim 23 Oct - 21:54

-Non, cela ne fait pas de vous quelqu'un de foncièrement mauvais. C'est dans nos gênes à tous, l'instinct de survie. Il n'y a pas que les mages qui perdent le contrôle et peuvent devenir dangereux. C'est le cas de tous et chacun. 

Il lui fit un sourire rassurant et mangea quelques baies qu'elle avait rapporté de la forêt.  Son regard se perdit dans les flammes alors qu'il cherchait comment répondre à sa dernière question. Il pouvait lui raconter l'histoire courte qu'il racontait à tout le monde. Déception, blablabla, enrôlement, blablabla... Ou bien il pouvait raconter la vérité, toute l'histoire... Jareq  n'avait raconter cette histoire qu'aux trois seules personnes en qui ils avait réellement eut confiance, soit le roi, la reine et Will, le templier qui les avaient aidés à fuir. Il leva les yeux vers la mage, plongeant son regard dans le sien. Lui faisait-il assez confiance pour tout lui raconter? Il réfléchit un moment, sans détourner le regard, comme s'il cherchait à lire au fond de l'âme de la jeune femme. 

- Une peine de cœur... Voilà ce qui a fait de moi un templier... J'étais jeune et stupide. Je voyageais au moins trois fois par semaine avec mes parents à Dénérim, afin de commercer. Chaque fois, nous passions par la forêt de Brécilianne et nous nous arrêtions un jour ou deux, toujours au même endroit. Un jour, je devais avoir à peine 11 ans, je me suis aventuré un peu plus loin que d'habitude en forêt. Et je suis tomber sur une apprentie chasseuse dalatienne de mon âge. Elle était magnifique avec ses cheveux couleur de feu. Une peu comme vous d'ailleurs... Nous avons jouer toute la journée et le lendemain. Puis toutes les fois ou nous passions par là. Puis au fils des années, cette amitié est devenue quelque chose d'encore plus grand. Nous étions tombés amoureux. Je n'en avais parlé à personne et elle avait partagé cette information avec son frère cadet. Il est sympa son frère. Le jour ou ça s'est produit, c'était son anniversaire. Elle venait d'atteindre le rang de chasseur parmi les siens et elle entamait sa dix-neuvième année. Exceptionnellement je passais par la forêt cette journée la, j'avais réussis à convaincre mes parents d'aller à Dénérim quelques jours plus tôt simplement pour pouvoir être avec elle le jour de son anniversaire. 

Le templier prit une petite pause, son regard se plantant dans le feu pour ne plus en bouger.

- Cette journée là, elle devait se rendre avec ses parents dans un autre clan vers l'est. Elle a faussé compagnie à ses parents sur le chemin pour venir me rejoindre. Il eut un petit rire sec. Jamais de ma vie je n'avais été aussi nerveux... Et lorsqu'elle est enfin arrivée, je lui ai demandé sa main. Elle a figé sur place pendant quelques minutes et s'est enfuit en courant. Je l'ai attendu deux jours, elle n'est pas revenue. J'étais effondré et je ne pouvais en parler à personne. Alors j'ai demandé à rejoindre l'ordre des templiers. Je n'ai su que bien des années plus tard que ce jour là, son instinct de chasseur s'était alerté et que, lorsqu'elle était arrivé sur les lieux du rendez-vous, ses parents avaient été massacré ainsi que tout les autres dalatiens présent... C'était pour cette raison qu'elle était partie.

Il sourit et releva la tête, cachant le reste de sa peine derrière son sourire aimable. 

- Aujourd'hui elle est heureuse. Elle est à la tête des chasseurs du clan, l'ambassadrice dalatienne du roi, elle est amoureuse d'un autre elfe... J'y penses, tu les as vu au bal du roi. Les deux elfes qui étaient avec nous. Aquilée et Anfauglir. Mais bien que je sois nostalgique en parlant du passé, je suis heureux pour elle et je suis passé par dessus

Voilà... Maintenant il se sentait un peu idiot et eut même l'impression de rougir. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au secours d'une apostate! ( PV Coralie )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coralie [Perso~Réality d'Evangeline]
» CHATBOX DE SECOURS.
» Archives partie 80 express (Mininibs au secours de Cunéland)
» Equipe de secours
» Appel au secours [Casey & Mary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon age chronicles :: Férelden :: Dénérim :: Fort Drakon-
Sauter vers: