Dragon age chronicles

Bienvenu sur ce forum rpg entièrement dédier au jeux de Bioware
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alyssia Eltory

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Ven 7 Avr - 21:45

Alyssia n'étais pas du tout sur ses gardes car ils étaient désarmés et n'était pas ici pour faire la guerre, quel dommage car elle se serait bien offert un petit combat contre une berserker qui aurait pu pimenter un peu sa journée morne. 

-          Tout simplement parce qu’en échange de ces informations, je te remettrai à mon tour un contrat qui te donnera le double de tes primes habituelles. Je sais comment marche le patron en ce qui concerne l’argent des contrats. Tu ne touches qu’une moitié et lui la seconde.

Elle décida de prendre l'offre de la commandeur-garde car elle avait raison sur la part du butin, elle pourrait peut-être en ramasser suffisamment pour pouvoir quitter cette guilde de malheur et d'être libre de faire ce qu'elle voulait de sa vie. Elle en avait marre d'être au service de son chef mais être une corbeau signifiait d'y être coincée pour la vie à moins de trouver une faille pour devenir la chef et prendre la place du chef actuel. 

Dans ce cas-ci, contre les informations dont j’ai besoin, je serais prête à rajouter un petit supplément disons… En guise de remerciement. Un cadeau, sur lequel ton patron n’a aucun pouvoir. 

Elle regarda la grande blonde dans les yeux un moment pour vérifier la véracité et réfléchir à cet offre soudaine et tout de même intéressante, ce qui acheva de la convaincre était qu'elle lui rendre sa dague, lame en direction de la commandeur-garde. Entre guerrière c'était un signe de paix, elle récupéra son arme et la rangea sous sa ceinture avant de donner son verdict à son interlocutrice. 

-          La mort de Cassiopée ne m’attriste pas du tout. Par contre, elle était la femme de l’un de nos frères. Je refuse de laisser l’honneur de la garde ainsi bafouée et j’exige représailles. Une fois que tu seras rentré et que les corbeaux auront été payé pour le contrat, je veux que tu tues à son tour celui qui à mit un contrat sur la tête de Cassiopée. Un retour à l’envoyeur si tu vois-ce que je veux dire. Par la suite, j’aurai surement d’autre contrat à fournir si cela t’intéresse, qui sait. Toujours bien payer cela va de soit… C’est gagnant-gagnant. Qu’en dis-tu? Nous avons un contrat?

Comment expliquerait-elle à son chef les nouveaux contrats ou ses absences prolongées sans se faire taper sur les doigts ou d'avoir des comptes à rendre. 

- Ton offre est très intéressante ma chérie mais je me vois mal expliquer à mon chef mes absences et de cacher mes activités secrètes de ses contrats sans que mon chef ne se doute de rien. Comme tu le sais, être une corbeau ses jusqu'à la mort, à moins de trouver un moyen pour m'en libérer si tu vois ce que je veux dire. SI je pourrais sortir de cette guilde sans y laisser la vie je pourrais exécuter ses contrats pour ton équipe, en d'autres cas il serait difficile de faire affaire. 

Elle prit une légère pause avant de continuer en réfléchissant bien à ce qu'elle allait dire en pesant chaque mot.

- Voici ma contre-offre, j'accepte de faire ce contrat de tuer la personne qui a mise un contrat sur la tête de cette Cassiopée mais toi tu m'aides à sortir de cette guilde et ensuite je t'offres mes services d'assassin personnelle pour toi et ton équipe. Je n'ai pas le choix car sinon je ne pourrai pas justifier à mon chef toute mes sorties ni tout l'argent que je ferais sans en liquider une partie à mon chef. Si nous avons un deal alors je te filerai les informations que tu désires, si non et bien on peut oublier le tout. 

Elle pensa ensuite à tout sa et elle se disait qu'elle était vraiment entrain de marchander avec elle ? Après mure réflexion il se pouvait peut-être qu'elles réussissent à s'entendre sur certains points. Elle se servait surtout de cette commandeur-garde pour sa liberté et pour les contacts qu'elle avait, si jamais elle réussissait son coup elle aurait toujours l'équipe Delta en plan B pour se refaire une vie après les corbeaux. Il restait simplement à voir si la commandeur accepterait de l'aider en échange d'informations. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Sam 8 Avr - 15:07

Au moment où l’assassin reprit sa dague des mains de la commandeur, celle-ci sentie une main chaude et familière se glisser dans la sienne. Fidel à ses habitudes, Jace avait senti qu’il valait mieux éloigner sa chef de l’autre femme avant que la situation ne dégénère, bien que maintenant, tout danger était écarté. Néanmoins, la grande blonde se laissa attirer dans son étreinte rassurante sans rechigner. Alors que la corbeau parlait, Amber se défit de l’étreinte de Jace afin de remettre sa robe et elle revint ensuite se blottir dans les bras de son second, frottant le bout de son nez dans le creux de son cou.
 
- Voici ma contre-offre, j'accepte de faire ce contrat de tuer la personne qui a mise un contrat sur la tête de cette Cassiopée mais toi tu m'aides à sortir de cette guilde et ensuite je t'offres mes services d'assassin personnelle pour toi et ton équipe. Je n'ai pas le choix car sinon je ne pourrai pas justifier à mon chef toute mes sorties ni tout l'argent que je ferais sans en liquider une partie à mon chef. Si nous avons un deal alors je te filerai les informations que tu désires, si non et bien on peut oublier le tout. 

La commandeur fronça les sourcils et sembla un moment se perdre dans ses pensées, alors qu’elle se remettait à faire les cents pas dans l’étude. Elle avait déjà son assassin, par contre, certains contrats nécessitaient qu’aucun lien ne soit fait avec la garde des ombres, l’aide de la jeune femme serait alors la bienvenue. Amber porta une main à son menton alors qu’elle continuait de se déplacer. De même que certains pourraient être trop risqués pour qu’elle prenne la chance qu’Alec n’en revienne jamais… Le seul hic, c’est que le grand patron derrière les corbeaux d’Antiva n’était pas quelqu’un de simple à écarter… Il serait compliqué de le retirer de l’équation. Complexe et terriblement dangereux… Peu de solution s’offrait dans ce genre de manœuvre. Elle s’arrêta juste devant Jace et se hissa sur la pointe des pieds afin de murmurer à son oreille.
 

-          Pourrais-tu s’il te plait te rendre à la chambre que l’on m’a allouée pour ce soir et prendre la bourse qui traine sous mon bouclier? Elle se tourna ensuite vers la corbeau. Je ne suis pas certaine d’avoir tout saisit… Tu veux sortir et quitter les corbeaux, ou tu attends de moi que je trouve une façon d’éliminer ton patron pour que tu prennes sa place à la tête de la guilde d’assassin? Car si ce n’est que ta liberté que tu veux, je peux simplement organiser une rencontre avec lui et marchander ta liberté. Tout homme à un prix, il suffit de trouver lequel. Si par contre, ton désir est de prendre sa place, ce sera beaucoup plus compliqué et demandera du temps si je ne veux pas qu’il y ait trop de dommages collatéraux. Je dois donc être certaine de ce que tu me demandes, mais considère que nous avons un accord. Je viens justement d’envoyer Jace chercher une petite avance, en guise de bonne foi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Sam 8 Avr - 16:37

Jace avait écarter le danger, sachant comment prendre sa commandeur pour la calmer à coup sur à toute les fois, c'était exécuter pour être certain de ne pas déclencher de guerre civile entre deux clans en cette soirée de réjouissance. Une fois qu'il était sur qu'il n'y aurait pas de combat, il lâcha l'étreinte pour laisser sa compagne s'en défaire pour ensuite la laisser remettre ses vêtements, il fit de même car il commençait presque à devenir inconfortable, nue devant cette inconnue. Il accueillit sa tendre moitié de nouveaux dans ses bras, laissant frotter le bout de son nez dans le creux de son cou, c'était un signe d'une personne plus paisible et calme intérieurement quand elle agissait ainsi. 

Hélas, le calme ne fut que de courte durée, car la contre-offre de l'assassin venait refaire tourner le petit hamster dans la tête de sa supérieure juste à voir les cent pas qu'elle faisait dans la pièce. Il connaissait bien sa commandeur, était-elle vraiment entrain de penser à un moyen d'aider cet assassin et la rallier à leurs côtés ?! Le second officier était vraiment mélanger dans la situation, elles étaient là il y a quelques instants à se dévorer des yeux à presque vouloir lui arracher la tête de sur les épaules et maintenant elle voulait l'aider. Il aurait très certainement une conversation avec sa commandeur quand le moment serait opportun, il ne comprenait vraiment pas ses intentions mais si elle marchandait avec elle c'était qu'elle voyait une opportunité pour eux sinon elle ne l'aiderait pas. Il revenu de ses pensées quand sa supérieure lui demanda d'aller chercher une bourse, il s'exécuta tout en se demandant si il devait vraiment laisser ces deux là seule pendant un petit instant. Il regarda Amberle d'un regard à vouloir dire de faire attention à elle et qu'il ne serait pas long avant de prendre le chemin vers leur chambre. 

Comme il sortait de la pièce en refermant la porte derrière elles pour ne pas que personne ne se demande ce qui se passait dans cette pièce, il se dirigeait d'un pas rapide vers leur chambre quand il croisa ses parents dans le couloir à quelques mètres de la porte quitté précédemment. Sa mère le prit en accolade et lui fit un gros câlin. Son père lui serra la main avant de lui taper sur l'épaule, pour ensuite regarder sa mère prendre la parole.

- Nous te cherchions Jace car nous partions il est tard, nous voulions juste te souhaiter bonne chance pour la suite avec Amberle et toute ton équipe, fais attention à toi mon chéri tu veux bien. Rend nous visite quand tu en sentiras le besoin, tu nous manques à la maison, nous t'aimons beaucoup ne l'oublies jamais. 

Jace fut légèrement ému par ces paroles, il serra affectueusement ses parents et leur sourit pour ne pas leur montrer sa présente inquiétude de sa femme seule avec une assassin. Il essaya d'écourter la conversation car il avait autre chose à faire, mais il prit tout de même le temps de leur dire au revoir. Amberle savait se défendre après tout et si elle l'envoya c'était qu'elle était certaine qu'il n'y avait plus de danger donc il prit ces quelques minutes avec ses parents.

- Je vous remercie mère, ce fut un réel plaisir de vous revoir, vous me manquez également et je vous aimes beaucoup à mon tour. Je vous promets de faire attention à moi ainsi qu'à Amberle et je vais essayer de vous rendre visite quand je vais en avoir l'occasion. Prenez soin de vous et bonne route vers la maison, soyez prudent. 

Il leur donna une dernière accolade et il embrassa sa mère sur le front avant de les laisser partir pour retourner à sa mission. Il tourna les talons et prit la direction de la chambre. Il entra et chercha visuellement le bouclier des yeux avant de se diriger d'un pas rapide vers celui-ci, le retourna, ramassa la bourse et l'accrocha à sa ceinture avant de refermer la porte derrière lui et de retourner à l'endroit où il avait laisser les deux jeunes femmes en discussion. Quelques minutes s'écoulèrent avant de finalement revenir, la situation aussi calme qu'elle l'était lors de son départ. Un soupir de soulagement s'échappa de sa bouche, tendant la bourse à sa commandeur.

Il avait manquer la conversation mais il serait bien mis au courant dans un éventuel futur lorsqu'il serait seule avec sa compagne, en tant que second il était sur qu'il aurait les détails sur cette rencontre. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssia Eltory

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Sam 8 Avr - 20:07

Alyssia était là à regarder leur petit manège amoureux qui la dégoûtait énormément, ce sentiment était interdit dans son métier car cela pouvait compromettre l'assassin et sa mission. Elle l'avait vécue une fois mais très vite elle c'était fait laver le cerveau pour la garder dans le droit chemin selon son supérieur immédiat. Elle resta de glace devant ce petit spectacle ridicule mais au fond d'elle, elle voulait se vomir dans la bouche tellement elle ne comprenait pas les gens qui succombait à cet émotion totalement dérisoire et douloureuse. Une fois que l'homme qui l'accompagnait fut partie, elle pu se concentrer entièrement sur ce que la blondinette disait.

-     Je ne suis pas certaine d’avoir tout saisit… Tu veux sortir et quitter les corbeaux, ou tu attends de moi que je trouve une façon d’éliminer ton patron pour que tu prennes sa place à la tête de la guilde d’assassin? Car si ce n’est que ta liberté que tu veux, je peux simplement organiser une rencontre avec lui et marchander ta liberté. Tout homme à un prix, il suffit de trouver lequel. Si par contre, ton désir est de prendre sa place, ce sera beaucoup plus compliqué et demandera du temps si je ne veux pas qu’il y ait trop de dommages collatéraux. Je dois donc être certaine de ce que tu me demandes, mais considère que nous avons un accord. Je viens justement d’envoyer Jace chercher une petite avance, en guise de bonne foi.

Étonnement, la jeune assassin aimait bien ce que la commandeur lui proposait. Elle ne voulait en fait que sa liberté, elle ne pensait pas du tout à prendre la place de son patron à la tête de la guilde, mais peut-être que cela pourrait être une excellente idée en plus de ne pas avoir à se salir les mains pour avoir le titre. Dans son visage cela paraissait qu'elle réfléchissait aux deux options qui s'offrait à elle. Il était certain que pour elle la priorité était d'avoir sa liberté pour pouvoir faire ce qu'elle voulait, sans rendre de compte, sans être espionnée, tuer qui elle voulait sans être obliger de respecter un protocole à la con ni devoir verser la moitié de la récompense à son chef. C'était totalement injuste car il ne faisait rien d'autres que collecter sans bouger son postérieur à l'extérieur des murs de la guilde. Elle reprit une air sérieuse avant de se prononcer sur son choix.

- Je ne veux que ma liberté, pour le moment. Je veux être libre de mes faits et gestes et de pouvoir continuer d'exercer ma profession sans avoir de comptes à rendre ni d'argent à donner à personne. Je ne pensais pas vraiment à la possibilité de prendre la tête de cette bande d'incapable avec les deux pieds dans la même bottine, mais maintenant que tu le proposes je dois admettre que l'idée n'est pas mauvaise. Sans en prendre la tête, juste de faire disparaître cette guilde de malheur de la surface de la terre pourrait être une idée plaisante. Je ne te demanderai pas de le faire à ma place car s'il y a bien une personne qui peut le faire c'est bien moi, vue l'entraînement que j'ai reçue depuis mon enfance. Nous avons donc un accord, j'attendrai l'argent avant de te dévoiler quoi que ce soit.

Un sourire carnassier et des étincelles dans les yeux apparurent dans le visage de la brunette qui venait d'avoir soudainement une nouvelle motivation pour sa vie. Il n'était pas vrai qu'elle allait moisir dans ses murs encore longtemps et elle comptait bien se servir de cette petite équipe de Garde des Ombres pour arriver à ses fins et se libérer de tout ce monde dans lequel elle était coincée depuis le début de sa vie. Après tout elle était maître et reine dans l'art de l'escroquerie ainsi que la manipulation des gens, en plus elle allait toucher beaucoup d'argent, que rêver de mieux. Elle jouerait le jeu dans la guilde le temps que cette commandeur la sorte de là, ensuite elle allait se cacher et commencer à planifier son plan de carnage dans cette guilde pour tous les exterminer, là était sa nouvelle motivation. Elle se concentra sur son interlocutrice de nouveau et se prépara à lui dévoiler les informations qu'elle demandait, lorsque le soldat revenu avec la bourse d'argent. Un sourire cette fois sympathique apparut sur son visage à la vue de la bourse. 

- Le contrat a été mis sur la tête de Cassiopée suite à sa fuite avec un autre homme. C'est la famille de l'homme qu'elle devait marier qui a mit cette mise à mort sur elle, par disgrâce d'avoir fuie le mariage pour aller se marier avec Lucian. Ce n'est pas tant le fait qu'elle se soit enfuie de ce mariage forcée qui a mit le contrat sur elle, c'est plus le fait qu'elle aie voler des provisions et du matériel de survie pour survivre en s'enfuyant pour aller retrouver Lucian. Ce geste considéré " pauvre " de la part de ses classes nobles est une vraie disgrâce et une vraie humiliation pour eux. Vue qu'il ne manque jamais de rien, commettre un acte comme sa est assez important pour se faire renier et pourchasser pour se faire tuer. Donc je prends en considération que tu m'engages et me paie pour tuer la famille qui a poser le contrat sur sa tête ? 

Elle tendit la main vers Amberle pour conclure le contrat par une poignée de main pour officialiser leur entente et leur contrat. Amberle tendit la main à son tour pour conclure l'entente et lui tendit la bourse en guise de bonne foi pour l'engager officiellement pour ce contrat du retour à l'envoyeur. Alyssia tourna les talons en regardant la grande blonde maintenant derrière elle. 

- Merci et à bientôt.

Cette phrase était un peu lourde de sens, mais elle savait que la commandeur comprendrait la fin de sa phrase. Elles allaient se recroiser pour planifier la liberté de la brunette avec son chef ainsi que pour les futurs contrats entre eux. Elle ne regarda pas derrière, se rendit dans la pièce, ramassa ses effets personnelles et descendit au rez de chaussée pour disparaître en sortant par la grande porte. 

Cette rencontre restera dans la tête de la jeune assassin. C'était peut-être le début d'un grand partenariat entre elle et la berserker et qui sait peut-être une nouvelle amie, la seule à vraie dire. Seul le temps le dirait si les deux jeunes femmes allaient devenir amie ou simple partenaire, après tout elles avaient des points en communs plus qu'elles ne le pensaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Sam 8 Avr - 21:40

 Amberle tendit la main à la corbeau et lui tendit la bourse avec un sourire amicale. Son niveau de rage intérieur remonta en flèche en apprenant les origines de Cassiopée ainsi que les raisons pour lesquels le contrat fût lancé. Elle hocha la tête affirmativement lorsque la corbeau résuma ce qu’Amberle lui demandait, soit de décimer la famille qui était à l'origine du contrat.  Ce fut un plaisir de faire affaire avec toi chérie, nous nous reverrons bientôt, dit la commandeur alors que la demoiselle quittait la pièce. Maintenant qu’elle était partie et ne risquait pas de méprendre l’objet de sa colère, Amberle laissa libre cours à celle-ci. Le grondement qu’elle retenait prisonnière dans sa poitrine depuis le début de l’altercation avec Alyssia se libéra et remonta le long de sa gorge avant de franchir ses lèvres avec une intensité et une portée terrifiante. Les dents serré, la commandeur se dirigea vers le mur de pierre et balança son poing gauche, celui qui tenait habituellement son bouclier, contre la paroi de roche.
 
-          Je vais le tuer!!!!
 
Hurla Amberle, frappant à trois autres reprises de toutes ses forces que l’atmosphère de la pièce devenait de plus en plus lourd sous le poids de sa rage fulminante. Lorsqu’elle fit volte-face, le poing ensanglanté et dégouttait sur le sol. Amberle n’existait plus, la bête des champs de batailles avait pris possession de son corps. En une fraction de seconde, la commandeur s’élança vers la porte et dévala les couloirs à toutes jambes. Lorsqu’elle fût sur le point d’atteindre les portes de la salle de bal, elle s’arrêta et se fit d’un calme effrayant. Comme le disais le diction : méfie-toi de l’eau qui dort… Elle ouvrit toute grande les portes et lentement, très lentement, se dirigea vers Lucian. Le visage complètement neutre, elle prit le bambin de ses bras et le confia aux domestiques et congédiant les invités, les remerciant d’être venu et les rassurant du même fait qu’il n’y avait plus rien à craindre pour l’assassin. Patiemment, elle attendit que le dernier convive soit sorti, retenant Lucian dans la pièce. Celui-ci se tourna vers elle et ses yeux s’arrondirent lorsqu’il vit le poing de la commandeur, ensanglanté.
 
-          Amberle ton poing! Est-c…
 
Il n’eut malheureusement pas le temps de finir sa phrase, le poing valide de la commandeur s’abattait déjà sur son visage. Elle le jeta au sol et, à cheval sur celui-ci, martelât son torse et son visage avec ses deux poings, laissant libre sa rage, hurlant celle-ci à plein poumon.
 

-          Espèce d’imbécile!!!! Je vais t’arracher la tête pauvre idiot!!!

Sans s'arrêter, la commandeur le frappa sans relâche puisqu'elle savait pertinemment que son temps était compté avant que son second ne viennent l'arrêter. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Dim 9 Avr - 11:11

Jace avait raison de douter de sa commandeur qui était beaucoup trop calme pour toute les nouvelles informations qu'elle venait de recevoir. C'est alors qu'il entendit la berserker gronder de mécontentement sa colère et d'aller envenimer sa rage en frappant lourdement dans un mur, laissant libre recours à sa rage. La bête intérieure venait de prendre le dessus et il n'avait malheureusement pas de contrôle, car normalement c'était Alec qui s'occupait d'elle quand elle était dans cet état, il allait donc devoir improviser. Elle frappait et hurlait à plein poumons qu'elle allait tuer Lucian suite aux dires de l'assassin, il venait de comprendre la raison de sa colère. 

Jace analysait la commandeur, les yeux injectés de sang, enragée comme une bête, le poing ensanglanté dégouttant sur le sol de la pièce, il n'eut pas le temps de l'agripper avant qu'elle décide de courir vers la sortie en direction de la salle de bal pour aller surement taper dans la gueule de Lucian. Dès qu'il sortit à son tour, elle avait déjà disparue. Le temps qu'il descende les deux étages, le carnage avait déjà commencé, car il avait vu les gens sortir pour ensuite entendre sa commandeur hurler sur Lucian avant de frapper sur lui avec une haine, elle allait vraiment le tuer !!! Il dévala le restant des marches pour se diriger dans la pièce pour calmer sa compagne avant qu'elle aie le sang de celui-là de plus sur les mains. Il savait ce qu'il devait faire, il espérait juste qu'elle lui pardonnerait ce qu'il s’apprêtait à faire. 

-Désolé Amber...

Jace couru en sa direction et sauta sur elle en lui agrippant la gorge au passage. Ils se ramassèrent sur le sol à quelques pas de Lucian, Amberle par dessus lui. De sa main libre il lui liait les mains dans le dos, il enlaça ses pieds dans les siens pour l'empêcher de bouger de quelques mouvements qu'ils soient. Son bras était enrouler autour de son cou appliquant une bonne pression jusqu'à lui faire perdre conscience pour que la bête enfouie en elle se dissipe. Elle était ligotée comme un saucisson ne pouvant plus bouger, il maintenait simplement la pression jusqu'à ce quelle cesse de vouloir se débattre et de la sentir se ramollir avant de vouloir relâcher l'étreinte. Cela prit quelques minutes avant de sentir finalement le corps de sa compagne devenir totalement soumis, il commençait à avoir hâte qu'elle ramollisse car il était sur le point de ne plus être capable de la retenir. Il relâcha son étreinte pour la laisser tomber sur le sol, inconsciente, se sentant un peu mal d'avoir du faire sa mais il ne pouvait pas la laisser tuer un membre de la garde juste par excès de rage et à cause de ses actions passées. Lucian était salement amoché mais encore en vie, il vit venir les domestiques pour ramasser Lucian et l'apporter à l'infirmerie. Il demanda à d'autres domestiques d'apporter le corps inerte de sa tendre amour dans leur chambre, il suivit leur pas et leur dicta les ordres. Il s'assit ensuite sur le lit et attendit son réveil de l'inconscience. 

_________________


Dernière édition par Jace Sherwood le Lun 10 Avr - 9:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Lun 10 Avr - 8:35

-          Tout ça c’est de ta faute pauvre crétin!!! Elle est morte à cause de toi!!!! Hurlait Amberle en frappant de plus en plus fort sur le pauvre homme. Par ta faute j’aurai la mort de toute une famille sur la conscience!!!
 
À peine eut-elle le temps de terminer sa phrase que la commandeur-garde se faisait projeter vers l’arrière, prisonnière de l’étreinte de son vice-commandant. Bien vite, elle se retrouva les mains emprisonnée dans son dos, ses jambes coincées entre celles de Jace et l’un des bras de celui-ci lui entourait la gorge afin de l’étrangler. Furieusement, la commandeur se débâtie de toutes ses forces, mais dans cette position, les choses devenaient nettement plus compliquées. Amberle réussis néanmoins à lui asséné un violent coup de tête avant de progressivement manquer d’oxygène. À partir de cet instant-là, les événements environnants devinrent flous. Ses muscles finirent par se ramollir, jusqu’au point où elle sombra finalement dans l’inconscience, son corps devenant totalement inerte à l’Exception de sa poitrine qui se soulevait et s’abaissait au rythme de sa respiration. Elle n’eut pas conscience d’être transporté jusque dans sa chambre, ni déposé dans son lit. Elle n’eut pas non plus la notion du temps qui avançait, de toute façon cette notion avait disparue au moment même où sa rage avait pris le dessus sur elle.
 
Lorsqu’elle s’éveilla enfin, elle mit un moment avant de comprendre qu’Elle était de retour dans sa chambre. Pendant un bref instant, la panique sembla sur le point de la submergée, puisqu’elle ne se remémorait pas avoir quitté la pièce où Jace et elle avait rencontré l’assassin des corbeaux. Mais peu à peu, la mémoire lui revint. Elle se revit frapper dans le mur, puis dévaler les couloirs et les escaliers jusqu’à la grande salle. Des images du visage ensanglanté de Lucian, qu’elle martelait à grand coup de poing s’imposèrent à son esprit et finalement l’intervention de Jace. Ce souvenir lui fit froncer les sourcils alors que son regard se dirigeait dans la direction du jeune homme assis tout près d’elle. Il ne semblait pas s’être rendu compte encore qu’elle était éveillé puisqu’à l’exception de ses yeux qui s’étaient ouverts, aucuns de ses autres membres n’avaient bougés. Une douleur lancinante lui saisit la main et le poignet gauche et pendant une brève seconde, lorsqu’elle tenta de la refermer, une lueur bleutée crépita dans celle-ci et la douleur se fit plus poignante. Suffisamment pour que la commandeur s’assoit vivement dans le lit en serrant sa main contre elle, étouffant le gémissement de douleur qui menaçait de se faire entendre. Amber jeta finalement un regard à celle-ci. Le sang avait séché sur les plaies qu’elle s’était infligée mais malgré tout, il était aisé de voir qu’elle s’était éclaté deux jointures dans sa perte de contrôle. Sans pouvoir le contrôler, elle jura entre ses dents serrées.
 
Amberle se leva et se dirigea vers la porte qu’elle ouvrit. Un domestique passant par-là s’arrêta en l’observant, les yeux exorbités par une certaine frayeur. Impérieusement, la commandeur demanda à ce qu’on remplisse la bassine d’eau chaude, ce que le domestique s’employa rapidement de faire pendant que la commandeur se disputait avec sa propre robe afin de pouvoir la retirer d’une main. Plus facile à dire qu’à faire… Au bout de quelques minutes à se battre avec celle-ci, elle gronda et se tourna vivement vers Jace. Peut-être un peu trop rapidement d’ailleurs puisque la pièce se mit à tourner tout autour d’elle et elle eut besoin de sa main valide pour s’empêcher de s’affaler au sol de tout son long.
 
-          Un coup de main serait apprécié…
 
Lorsque finalement la robe fut au sol, la commandeur se dirigea vers la bassine en titubant, le serviteur prenant ses jambes à son cou. L’eau chaude la calma davantage, suffisamment pour que lorsqu’elle posa son regard à nouveau vers Jace, celui-ci n’était plus colérique.
 
-          Même si ta méthode laisse à désirer, je te dois quand même des remerciements pour m’avoir empêché de tuer ce pauvre idiot… M’enfin je crois… Comment il va?
 

Dans la grande bassine, il restait suffisamment d’espace pour que Jace la rejoigne si tel était ce qu’il souhaitait, bien qu’elle en doute fortement au vu des derniers événements. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Lun 10 Avr - 18:17

Jace se sentait terriblement mal d'avoir du faire ça à sa commandeur, mais si il n'intervenait pas, ce pauvre homme serait sans doute mort, même si techniquement parlant il la méritait un peu cette raclée. Le coeur lui fendait juste à voir les domestiques transporter le corps inerte de sa compagne jusqu'à leur chambre, c'était de sa faute si elle était dans cet état mais il savait au fond de lui qu'il devait la maîtriser et qu'il avait bien agit. Comme il voyait qu'elle serait inconsciente encore un moment, il descendit immédiatement vers l'infirmerie pour voir l'état de Lucian.

Arrivé sur les lieux, les infirmières ne le laissèrent pas entrer, car ils étaient entrain de panser ses blessures, de recoudre la peau fissurée et de faire de leur mieux pour les multiples fractures qu'il avait. L'infirmière en chef lui résuma tout de même la situation et qu'il ne craignait rien pour sa vie, juste quelques contusions et fractures mineurs. Jace cachait bien son jeu mais au fond de lui entendre parler de l'état de Lucian avait envie de lui jeter la mâchoire par terre, elle ne l'avait vraiment pas manquer !!! Une fois qu'il était au courant de l'état de un de leur frère d'arme, il remonta à l'étage pour attendre que sa compagne se réveil.

Cela prit un moment avant que la blonde ouvrent enfin les yeux et qu'elle montre signe de vie. Ce fut sa lueur bleuté qui la réveilla et qui semblait la faire énormément souffrir, il la connaissait et il voyait qu'elle souffrait. Il avait fait du bon travail lui aussi car elle semblait endolorie mais peut-être qui en était pas la cause, qui sait ?! 

Amberle était une femme orgueilleuse, il ne l'aiderait pas seulement si elle le demandait. Il pouvait être dangereux de l'aider sans qu'elle le demande, au risque de se le faire mettre en plein dans le visage qu'elle n'avait pas besoin d'aide. Il la regardait néanmoins se débattre avec sa robe, une légère envie de rire de cette situation mais il ravala ce rire et se leva pour l'aider alors qu'elle le demandait. Il ne lui en voulait pas pour cette attitude un peu agressive lors de sa demande d'aide, il savait la décrypter et c'était seulement l'orgueil qui parlait. Il l'aida calmement en souriant tendrement tout en lui retirant sa robe pour faire attention à ne pas accrocher les zones douloureuses. Il la regarda se diriger vers la bassine et entrer dans l'eau chaude, un regard beaucoup plus doux au visage. 

-          Même si ta méthode laisse à désirer, je te dois quand même des remerciements pour m’avoir empêché de tuer ce pauvre idiot… M’enfin je crois… Comment il va?

Le regard de Jace montra à sa commandeur que cela ne présageait rien de bon mais il lui fit un bref résumé.

- Il est un peu amoché, quelques fractures aux côtes, quelques os craquelés dans le visage, quelques contusions et ecchymoses, des points de sutures à quelques endroits dans le visage, mais on ne craint pas pour sa survie. 

Il s’abstint de tout commentaire montrant qu'elle ne l'avait pas manqué, ils seraient inappropriés et déplacés donc une fois le compte rendu fait, il décida de retirer à son tour ses vêtements et de prendre place derrière sa compagne. Il se plaça une jambe de chaque côté d'elle, s'appuya le dos sur le dos de la bassine avant de tirer sur les épaules de sa douce moitié pour la coucher sur son torse en lui donnant un baiser derrière la tête, les mains de chaque côté de son ventre, les bras sous ceux de la blonde. Il ferma ensuite les yeux paisiblement en caressant légèrement Amberle sur les bras et sur le ventre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Lun 10 Avr - 21:18

Sans dire un mot, Amberle écouta attentivement ce que lui disait son second, une partie d’elle se tapant sur les doigts pour avoir battu ainsi l’un de ses frères d’armes mais une autre partie d’elle-même se sermonnait de ne pas avoir fait plus de dégâts… Alors qu’elle poussait un soupir, elle entreprit de nettoyer les plaies sur sa main, une grimace de douleur fendant son visage pendant un bref instant. Heureusement pour elle, sa main ne crépita plus et elle espéra que Jace n’avait rien remarqué, sinon bonjour les questions auxquels elle préférait ne pas répondre… Elle savait bien qu’un jour elle devrait en parler au reste de sa petite équipe et à lui, en particulier, au vu de ce qu’ils partageaient… Mais malgré ces quatre années de complicité extraordinaire, elle n’avait jamais trouvé le courage de parler de cet aspect de sa vie, certaine que l’on viendrait à la considéré comme un monstre… Du moins, pour ceux qui ne la considéraient pas déjà ainsi…
 
Alors qu’elle était perdue dans ses réflexions, elle sentie du mouvement à la surface de l’eau. Bientôt, Jace fut assis avec elle, l’attirant contre lui en glissant ses bras sous les siens. Mais bien que la commandeur se raidit d’abord, il ne lui fallut que quelques secondes pour se détendre. Elle ferma les yeux et poussa un soupir.
 
-          Tu parles d’une façon de terminer la soirée de notre quatrième anniversaire… Le moins qu’on puisse dire, c’est que notre soirée sortait de l’ordinaire… Dit-moi, je n’ai pas vu tes parents lorsque j’ai gentiment mis les invités à la porte… Tu ne leur a pas proposé de rester quelques jours de plus?
 
Amberle releva la tête afin de pouvoir observer le visage de son second, relevant sa main droite afin de caresser sa joue. Son regard s’était adoucit peu à peu, sa rage s’étant calmée totalement maintenant.  Elle se tourna à demi contre lui, toujours blottie dans son étreinte et lui sourit.
 

-          Que crois-tu qu’ils diraient si on leur proposait une terre plus près de l’inébranlable? Nous pourrions aller les visiter plus régulièrement ainsi. J’apprécie beaucoup la compagnie de ta mère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Lun 10 Avr - 21:49

Jace avait remarquer le crépitement bleu dans sa paume, une tonne de question avait déferler dans sa tête lors de cette vision, mais ne connaissant rien sur les pouvoirs des berserker il pensa simplement que cela pouvait être une réaction due à cette nature. Même si cela pouvait être autre chose, si elle n'avait rien dit c'était simplement qu'elle ne voulait pas parler de cet aspect de sa vie, malgré l'intimité et la chimie qui passait entre eux. Il avait néanmoins déjà vue cette lueur bleu, il n'arrivait juste pas à mettre le doigt dessus. 

Un petit sourire naquit dans la commissure de ses lèvres quand il la sentit se détendre enfin en sa compagnie, il provoquait souvent cet effet et c'était son objectif de calmer cette petite boule de rage enfouie en elle pour la garder dans un état paisible. 

-          Tu parles d’une façon de terminer la soirée de notre quatrième anniversaire… Le moins qu’on puisse dire, c’est que notre soirée sortait de l’ordinaire… Dit-moi, je n’ai pas vu tes parents lorsque j’ai gentiment mis les invités à la porte… Tu ne leur a pas proposé de rester quelques jours de plus?

Jace devait admettre que cette proposition ne lui avait guère traverser l'esprit lors de leur échange, en vue de son inquiétude pour sa douce il n'eut pas le réflexe de les inviter car il était trop presser de revenir à ses côtés en ne la laissant pas seule trop longtemps avec cet assassin. L'idée d'Amberle était bonne et il était un peu déçu de ne pas y avoir penser. Il baissa légèrement la tête, un peu honteux de lui-même.

- À vrai dire non, j'étais un peu inquiet de te laisser seul avec cet assassin trop longtemps, alors quand je les ai croisés lors de ma sortie de la pièce pour aller chercher la bourse pour la corbeau je n'ai pas chercher à tenir discours très longtemps..

Comme la main de sa commandeur était réconfortante, il aimait bien ses moments tranquilles remplis de douceur comme celui-là. Il écouta néanmoins la suite de ce que sa commandeur disait.

-          Que crois-tu qu’ils diraient si on leur proposait une terre plus près de l’inébranlable? Nous pourrions aller les visiter plus régulièrement ainsi. J’apprécie beaucoup la compagnie de ta mère.

Un sourire vint épouser celui de sa compagne car l'idée était géniale. Il se pencha et lui donna un tendre baiser sur les lèvres, comme il pouvait aimer cette femme, pour ce qu'elle était et pour ses idées brillantes. 

- Tu sais que ton idée est vraiment géniale ? J'adore tout à fait cette proposition et je suis ravi que la compagnie de ma mère te plaise, elle est tellement formidable. 

Il regarda Amberle avec un regard amoureux et un petit sourire charmant avant de déposer une nouvelle fois, un tendre baiser sur ses lèvres, un baiser rempli d'amour pour lui démontrer tout l'amour qu'il avait pour elle. Cela lui brûlait de plus en plus les lèvres de ne pas lui dire tout ce qu'il ressentait pour elle, Jace était un passionner et depuis ces quatre années, l'amour pour elle n'avait cesser de grandir et il pensait que peut-être à lui avouer bientôt. 

- Et bah bon quatrième anniversaire malgré tout ma chère Amber. 

Il lui posa une main sur la joue, un millier d'étoiles brillantes apparurent dans ses yeux et son sourire s'agrandit juste à poser son regard dans celui de sa commandeur, il déposa un autre baiser sur ses lèvres, cherchant à vouloir s'en capturer pour l'éternité.

- Je t'aime.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Lun 10 Avr - 23:11

Amberle ne put s’empêcher de sourire lorsque Jace vint quérir ses lèvres, visiblement heureux de la suggestion qu’elle venait de faire. Tant mieux si cela pouvait le réjouir. D’ailleurs, non seulement la commandeur gagnait un peu de compagnie féminine sympathique, elle gagnait également une aide précieuse. Étant maintenant en partie responsable de la petite créature pleurnicharde et grouillante qu’elle avait extirpé du ventre de sa mère un peu plus tôt dans la soirée, elle qui n’avait jamais eu de mère, l’aide de celle de Jace serait plus que bienvenue. Et bien qu’elle ne l’avouerait pas à haute voix, en sachant la mère de Jace présente pour veiller sur lui, elle serait plus rassurée de partir en mission. La commandeur fut bientôt tirée de ses pensées par Jace qui réclamait son attention en la couvrant de baiser. Elle posa son regard sur lui et dans le sien vit tout le bonheur qu’il pouvait ressentir à sa simple présence, malgré tous ses mauvais côtés.
 
 - Je t'aime.
 
Elle eut un petit sourire. Sourire qui n’apparaissait sur son visage que très rarement.
 
-          Je t’aime aussi Jace
 
Et cette fois-ci ce fut elle qui se releva un peu afin de quérir les lèvres de son second. Elle glissa ensuite ses bras sous ceux du jeune homme et posa l’oreille sur la poitrine de celui-ci, écoutant le rythme régulier des battements de son cœur. Beaucoup de ceux qui les avaient vus se battre côte à côte sur un champ de bataille affirment que les cœurs du duo battent à l’unisson. Mais dans des moments comme celui-là, la commandeur ne pouvait s’empêcher de penser que cela n’était pas vrai uniquement pour les champs de bataille.
 
-          Souhaites-tu terminer la soirée maintenant ou faisons-nous des projets pour les prochaines heures à venir?
 

Malgré les paroles d’apparences innocentes de la commandeur, son sourire quant à lui l’était beaucoup moins. Elle releva à nouveau la tête vers lui avec un regard amusé, déposant quelques petits baisers sur son torse. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Lun 10 Avr - 23:29

Jace devait admettre qu'il était bien en sa compagnie, le simple fait d'être avec elle l'apaisait, son coeur se mettait à battre à la même fréquence que le sien. Il avait remarquer ce petit détail parfois, comme si leur coeur avait été liés ensemble et qu'il fonctionnait mieux quand les deux étais réunis. Notamment sur un champ de bataille, la complicité et la chimie qui était présente entre les deux étaient impressionnantes, comme s'ils se lisaient l'un dans l'autre. Il n'était pas second pour rien, mais même en dehors du champ de bataille, il y avait toujours eu un petit quelque chose de plus entre eux depuis leur rencontre qui n'avait cesser de ce développer. Leurs liens étaient si unis que les gens qui les croisaient voyait également cette connexion entre les deux, comme des âme sœur. 

Le jeune paysan sourit de toute ses dents en plongeant son regard amoureux dans celui de sa douce quand elle lui répondit sur les sentiments qu'il lui avait exprimé, il n'en pouvait qu'être comblé. 

-          Je t’aime aussi Jace.

Il laissa à son tour sa compagne venir quérir ses lèvres et la laissant s'installer confortablement sur son torse, déposant une main dans son dos pour lui caresser le dos, la nuque et le dessous des cheveux tout en posant son regard dans le sien. Comme elle était belle et parfaite, malgré tout ses mauvais côtés et ses défauts, il l'aimait tel qu'elle était. Elle était la source qui lui procurait un bonheur sans fin. 

-          Souhaites-tu terminer la soirée maintenant ou faisons-nous des projets pour les prochaines heures à venir?

Honnêtement le jeune paysan ne savait pas trop quoi faire du restant de la soirée, surtout la fin de la soirée l'avait un peu fatiguer, donc il aurait eu tendance à vouloir prendre sa assez tranquille. Il la regarda en souriant tout en la laissant faire son petit jeu mais réfléchit à sa proposition.

- Je n'avais pas trop réfléchis à ça, mais une petite ballade nocturne dans les jardins royales pour profiter du ciel étoilé seul à seule puis finir la soirée paisiblement enlacés dans les couvertures en profitant du temps ensemble que l'on a tout les deux. Qu'en dis tu ?

Il la regardait avec un petit sourire amoureux et se pencha pour lui déposer quelques baisers sur les lèvres avant de remonter et en glisser un sur son front. Il repensa à la proposition d'activité de fin de soirée qu'il lui avait offert mais l'effort de sortir de cette zone de confort avec sa compagne dans les bras ne lui donnait pas la motivation nécessaire pour bouger car il était tellement bien en se moment. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mar 11 Avr - 9:45

À nouveau, elle sourit doucement. Son second semblait beaucoup moins enclin qu’elle à reprendre là où ils avaient été interrompus, ce que d’un côté elle pouvait comprendre au vu de l’épuisement causé par la fin de la soirée. Son idée de la petite promenade sous le ciel étoilé n’était pas mauvaise non plus à vrai dire et la commandeur se dit que pour ce soir, elle pourrait s’en satisfaire. Pendant encore un bon moment, ils restèrent allongés dans la baignoire, profitant de la chaleur de l’eau et de l’étreinte de l’autre, comme si le monde autour d’eux n’existait plus. Amberle fut la première à bouger, se relevant afin de pouvoir se nettoyer un peu. Lorsqu’elle fut enfin propre, elle se leva afin de sortir de la baignoire et s’enroula dans un drap de bain, laissant une traînée d’eau sur son chemin jusqu’à la chambre. La commandeur-garde se sécha et fouilla dans la malle qu’elle avait emporté avec elle afin d’enfiler une nuisette de soie rouge plutôt simple et brossa ses longs cheveux en attendant que son compagnon la rejoigne. Elle profita de ce cours instant de solitude pour observer sa main blessée, une lueur inquiète dans le regard. Peut-être était-il réellement temps de se vider le cœur une bonne fois pour toute, sans craindre de se faire abandonner ni d’avoir le cœur brisé… Elle baissa les yeux sur sa tenue, avant de pousser un soupir. Bon d’accord, ce n’était peut-être pas la tenue adapté pour ce genre de conversation… Elle allait se changer lorsqu’on frappa à la porte. Haussant un sourcil, la jeune femme alla ouvrir, surprise de trouver un domestique de l’autre côté de la porte avec la petite chose pleurnicharde dans les mains, l’air complètement paumé et désespéré.
 
-          Pardon de vous dérangez à cette heure milady… Mais Lucian étant encore avec les guérisseurs, le bébé ne veut pas arrêter de pleurer et nous ne savons plus quoi faire pour qu’il cesse…
-          Et vous croyez que moi je saurai mieux m’y prendre? Demanda-t’elle, visiblement dubitative.
-          S’il-vous-plaît… Nous n’avons pas l’habitude de nous occuper de nourrisson et il commence à rendre les autres domestiques complètement dingues…
 
La commandeur poussa un long soupir et regarda le poupon, avant de finalement tendre les bras afin que le domestique l’y dépose. Celui-ci ne se fit pas prier et prit les jambes à son cou presque immédiatement, comme s’il craignait que la commandeur change d’idée… Amberle referma la porte et regarda la petite chose qui cessa de pleurer en la regardant en retour. Sans cacher sa surprise, elle alla s’installer sur le lit, attendant que Jace les rejoignes. Au diable les plans de la soirée semblait-il. Elle se hissa jusqu’à la tête du lit afin de s’adosser à celle-ci et releva les jambes, déposant le petit sur celles-ci, son visage s’adoucissant pendant un moment.
 
-          Que vais-je bien pouvoir faire de toi petit microbe? Je ne suis pas qualifiée pour ce genre de chose moi tu sais? Donne-moi une arme et une cible, là nous tombons dans mon domaine de compétence mais une petite chose comme toi m’effraie tu sais…
 
Sa main gauche crépita une fois de plus, envoyant une vague de douleur dans sa main qui la fit serrer les dents, mais qui sembla attirer l’attention du bébé. Pendant un moment, elle sembla oublier la présence de son compagnon dans la pièce d’à côté et le fait qu’il pouvait revenir d’un instant à l’autre.
 

-          Tu sais, j’ai l’habitude de gérer des situations de crise et une équipe d’homme toujours prêt à se battre mais quand il en vient à une petite créature comme toi ou à ce que je ressens, je deviens complètement paumée… Tu y comprends quelque chose toi? Elle poussa un soupir en fermant les yeux. Bien sûr que non, tu es beaucoup trop petit pour comprendre un traitre mot de ce que je te raconte… La commandeur lui caressa la joue avec un doigt, de peur de lui faire mal si elle prenait sa main entière, un sourire naissant sur ses lèvres. Quelle ironie n’est-ce pas? Me voilà forcé de m’occuper de l’enfant de mon ancien petit ami et d’une défunte noble en fuite… Le Créateur se moque de moi… 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mar 11 Avr - 23:52

Jace profita encore quelques instants de la réconfortante source d'eau chaude et du confort de sa commandeur. Il allait rester allongé encore un long moment quand il vit des signes d'activités de la part de la blonde qui se redressait finalement pour se laver avant de sortir de la baignoire pour se préparer pour leur fin de soirée. Il la regarda sortir avant de relaxer encore un peu pour finalement se donner une petite tape dans le dos pour se laver à son tour et sortir finalement de la source thermale à son plus grand désarroi. Il était à peine sortit de la baignoire que l'on frappa à la porte, un domestique venait porter le bébé à sa commandeur pour qu'elle s'en occupe vue l'état de son père. Il poussa un soupir de désespoir.. 

- Et voilà que les plans pour la soirée vienne de tomber à l'eau... Chouette...! ce dit le paysan à voix basse.

Il écouta la petite conversation entre le domestique et la commandeur pendant qu'il séchait son corps avec le grand drap de bain d'un blanc immaculé. Dès la porte refermé, l'attention de la grande blonde fut absorber par le nourrisson, donc le second officier ne semblait plus exister tout d'un coup. Il continua néanmoins de se sécher en prenant son temps, mais une chose attirait son attention, elle discutait avec le bébé ?!?! 

-          Que vais-je bien pouvoir faire de toi petit microbe? Je ne suis pas qualifiée pour ce genre de chose moi tu sais? Donne-moi une arme et une cible, là nous tombons dans mon domaine de compétence mais une petite chose comme toi m’effraie tu sais… Tu sais, j’ai l’habitude de gérer des situations de crise et une équipe d’homme toujours prêt à se battre mais quand il en vient à une petite créature comme toi ou à ce que je ressens, je deviens complètement paumée… Tu y comprends quelque chose toi? Elle poussa un soupir en fermant les yeux. Bien sûr que non, tu es beaucoup trop petit pour comprendre un traitre mot de ce que je te raconte… Quelle ironie n’est-ce pas? Me voilà forcé de m’occuper de l’enfant de mon ancien petit ami et d’une défunte noble en fuite… Le Créateur se moque de moi… 

Le second officier fut bien curieux de l'entendre parler à ce bébé qui ne devait pas comprendre un seul mot de ce qu'elle pouvait bien lui raconter, mais un passage attira d'avantage son attention, '' ancien petit ami ''. Soudain les yeux de Jace s'agrandirent et sa mâchoire voulait se décrocher, avait-il bien entendu ?!?!?! Donc le Lucian était l'ancien petit ami de Amberle, ce qui pouvait expliquer bien des comportements et des choses sur elle et son passée qu'elle ne voulait pas parler. 

Cette soudaine nouvelle lui faisait un léger pincement au coeur et une petite bulle de jalousie vint envahir son être, serrant les dents. Il ne c'était pas aperçu qu'il avait un peu serrer la serviette entre ses poings, car elle déchira environ la moitié sur la longueur, elle devait avoir une faiblesse. Pendant un court instant, il avait envie d'aller achever Lucian pour ne pas qu'il lui vole la femme qu'il aimait. Ce genre de sentiment de jalousie ne lui prenait pas souvent, seulement quand il se sentait menacé et à voir les réactions de sa commandeur face au bébé ne l'aidait pas à vouloir ce sentiment intérieur. Il savait à présent qu'Amberle l'aimait, mais il avait un sentiment instinctif de méfiance envers Lucian. Maintenant qu'il était veuf et qu'elle lui avait promit qu'elle serait là pour lui et l'enfant, il avait cette petite crainte de se la faire voler. Il s'en foutait éperdument de Lucian auparavant car il ne connaissait pas l'histoire, mais maintenant qu'il avait un peu espionner ce que sa compagne disait au nourrisson, cela changeait la donne de beaucoup. Il se calma et il prit de grandes respirations avant de remettre ses vêtements et de reprendre un visage neutre et souriant, pour ne rien laisser entrevoir de ses pensées intérieures. 

Il traversa finalement du côté de la chambre, un sourire charmant sur les lèvres en regardant sa compagne en compagnie du nourrisson en pensant qu'elle pourrait faire une bonne mère malgré tout, même si leur métier ne leur permettait pas vraiment cette possibilité. Il aurait tout de même rêvé d'avoir une petite famille et il aurait bien voulu que sa soit la grande blonde qui sen soit la mère. Cette brève pensée lui quitta l'esprit aussi vite qu'elle était venue et s'approcha du lit, en s'assoyant à côté de la commandeur. Il lui donna un baiser sur les lèvres avant de regarder l'enfant, ne sachant pas quel émotion poser sur cet enfant, le dégoût ? La haine ? La joie ? Il était un peu confus sur ce sujet en fait, mais ne s'y attardait pas trop, il se tourna vers la jolie blonde en plongeant son regard dans le sien en essayant de sourire le plus sincèrement possible tout en cachant sa frustration du moment.

- Que fait-t-on de lui ? Est-ce que les plans pour la fin de notre soirée se change ? Ou bien on l'endort et on va se promener comme prévu ?

Il espérait fortement ne pas avoir à passer le restant de sa soirée à s'occuper de ce fichu bébé alors qu'il avait la possibilité de passer cette soirée avec sa douce. Cette soudaine pensée lui fit une nouvelle fois rager intérieurement, mais aucun signe physique ne pouvait deviner la colère qui le submergeait à se moment là, peut-être juste les battements de son coeur qui s'accélérait et qui s'intensifiait.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mer 12 Avr - 9:11

Amberle n’avait pas tout de suite remarqué la présence de Jace de leur côté de la pièce. Elle était totalement obnubilée par le regard bleu, tirant parfois sur le vert, des yeux du bébé. Il avait ceux de son père se disait-elle en poussant un soupir. Lorsque le lit bougea sous le poids de Jace, la commandeur sursauta et posa les yeux sur lui. Elle apercevait cet étrange halo qui l’entourait, de couleur sombre… L’aura, lui avait dit Kadir, de son vivant, une perception dont les mages étaient pourvus, du moins pour certains… Elle n’avait jamais réussis à parfaitement différencier quel couleur était associé à quel émotion, mais elle savait que les couleurs sombres étaient négatives… Qu’est-ce qui pouvait bien avoir mis Jace dans ces dispositions? Avait-il entendu sa petite conversation avec le microbe? Cette pensée la terrifia pendant un moment, jusqu’à ce qu’elle se souvienne qu’elle avait elle-même souhaité discuter de certaines choses avec lui… Cela n’en ferait qu’une de plus à rajouter au tableau… à nouveau elle soupira en posant la tête sur l’épaule de son compagnon, sans quitter le poupon des yeux. L’une de ses mains se glissa dans celle de son second, l’autre caressant furtivement la tête du nouveau nez qui tentait de tété sa propre main. D’ailleurs, Amberle ne put s’empêcher d’avoir un petit rire en l’observant, avant que le poids de la conversation à venir ne lui retombe sur les épaules.
 
-          Jace… Nous devons discuter… Ou plus précisément, je dois parler et toi écouter… Elle jeta un rapide coup d’œil vers Jace avant de ramener son attention sur le bébé. Cela laissera le temps au petit de s’endormir et ensuite nous pourrons aller dans le jardin…
 
La commandeur marqua une pause. Une très longue pause, tremblant pratiquement sous l’appréhension de ce moment. Oh! Depuis quatre ans elle savait que ce jour viendrait… Mais les années écoulées ne rendaient pas la chose plus aisé pour autant, au contraire… Elle poussa un nouveau soupir et prit le nourrisson dans ses bras avant de le poser sur le lit, du côté gauche. Le mettre entre Jace et elle aurait pu être mal interprété et elle ne souhaitait pas compliquer les choses encore plus.
 
-          Je n’ai jamais été vraiment du type de personne qui parle de son passé… J’ai toujours eu pour dire que justement, si le passé est ce qu’il est, c’est pour qu’on le laisse derrière et que rien ne sert de le ressasser… C’est également en partie parce que tu sais que je déteste que l’on me sache capable de commettre des erreurs… Elle eut un petit rire en portant son regard vers Jace. Devait-elle lui raconter toute l’histoire, ou bien ne s’en tenir qu’aux grandes lignes? C’était si confus dans sa tête. C’est déjà suffisamment dur d’être considéré comme un monstre, cela ne me donne pas envie de parler de certaines choses…

Amberle fut tentée de se lever et de faire les cents pas dans la pièce, son niveau d’insécurité et de crainte grimpant en flèche à cet instant… Il lui fallut un effort surhumain afin de ne pas se lever et prendre ses jambes à son cou… Se blottissant un peu plus contre son second, elle y chercha un certain réconfort, sans pour autant réussir à le regarder droit dans les yeux…
 
-          Avec les vies que nous menons, il est déconseillé de s’attacher à quiconque et de fonder une famille. Nous ne savons jamais si nous reviendront vivants des combats et encore moins prévoir le moment de notre « appel »… Si j’ai choisis de ne pas m’attacher d’une façon plus intime avec l’un d’entre vous est en partie pour ça mais surtout à cause de ce qui s’est déjà passé il y a quelques années… Je n’ai pas toujours pensé ainsi et j’en ai payé le prix fort… Elle poussa à nouveau un long soupir, cherchant la façon de formuler la suite. Lucian et moi… J’avais treize ans lorsque j’ai fait sa connaissance. Il était le commandant en second de l’équipe à laquelle je venais d’être intégré à l’époque… Les choses étant ce qu’elles sont, nous avons fini par devenir très proches, jusqu’au jour où cet amitié se transforma en autre chose… C’était la première fois que je tombais amoureuse de quelqu’un… Nous étions heureux à cette époque, au point où nous avions fait quelques projets pour le futur…
 
Certaines images du passés refaisait surface dans sa mémoire, ramenant avec eux un profond sentiment de tristesse qu’elle s’efforça de chasser. Bien que ce fût douloureux, elle ne voulait pas que Jace interprète mal la chose… Oui elle éprouvait encore de la tristesse en repensant à cet époque perdue, mais elle n’échangerait pas ce présent, ses hommes, Jace surtout, afin de revenir en arrière.
 
-          Trois ans et quelques lunes de bonheur plus tard, Lucian a été appelé sur une mission. Seuls les hauts gradés l’avaient été. C’est là que les choses ont dégénérés… Lorsque les autres ont ramenés sont corps inerte, j’ai craint le pire jusqu’à ce que les guérisseurs constate qu’il était toujours vivant… Vivant mais si près des portes de la mort qu’il était alors impossible de savoir s’il se réveillerait un jour. Chaque moments de libre, je les passais à son chevet, nuit et jours sans relâche avec l’espoir qu’il se réveillerait et que tout irait bien… J’avais raison pour l’une des deux parties… Il a fini par s’éveillé au bout de deux lunes… Elle eut un petit rire sec. J’étais folle de joie lorsque l’on m’a appris la nouvelle… Quelle idiote. Je suis rapidement tombé de mon petit nuage… Lucian avait repris conscience mais les trois années que nous venions de partagés s’étaient envolés de sa mémoire… Il ne se souvenait même plus de mon nom et passait son temps à m’éviter… Je ne croyais pas pouvoir ressentir une plus grande tristesse mais malgré tout, j’ai refusé de baisser les bras et je cherchais par tous les moyens possibles de lui faire recouvrir la mémoire. Père m’a rendu la tâche un peu plus compliqué en m’emmenant en mission avec lui. Peut-être aurais-je réussis à lui faire recouvrir la mémoire si je n’étais pas partie avec papa… Mais dans ce cas-là, je ne t’aurais pas rencontré, puisque c’est précisément lors de cette mission que nous avons fait Alte chez toi… Si j’ai eu l’air en colère durant des mois après notre retour, ce n’était pas ta faute… J’étais revenu avec l’idée de poursuivre là où j’avais dû m’arrêter avant de partir mais lorsque j’ai voulu aller voir Lucian, à la minute ou je suis débarqué de cheval, on m’a appris qu’il rentrait à peine de mission lui aussi… Je l’ai trouvé près du lac où nous avions l’habitude d’aller lui et moi… Mais il était avec elle. J’ai alors compris que tout était fini pour de bon et que la douleur que j’avais ressentie jusque-là n’était rien en comparaison de celle que cette journée m’a apporté… Je me suis alors juré de ne plus jamais laisser ce sentiment me réduir à nouveau à néant… Que plus jamais un homme ne pourrait me faire du mal comme je l’avais laissé m’en faire…
 
La commandeur soupira de nouveau et se blottie contre Jace comme si elle espérait se fondre en lui.
 

-          Cette époque est terminé Jace… Je ne suis plus amoureuse de Lucian. Pas après tout ça… C’était encore difficile de le voir en compagnie de Cassiopée mais les sentiments que j’avais pour lui se sont éteints totalement. J’ai promis de l’aider à s’en sortir avec le petit microbe, mais cela ne me poussera pas dans ses bras à nouveau. Et je refuse que tu penses autrement d’accord? Elle leva un regard presque suppliant vers lui, posant sa main libre sur sa joue alors que la prise de celle qui se trouvait dans la main de son second se raffermie. Ma vie est auprès de toi… Auprès de l’équipe maintenant… Jamais je n’abandonnerais tout ça pour revenir en arrière…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mer 12 Avr - 13:35

Jace vint se coller près d'elle en la regardant et en essayant de calmer la pression qui avait envie de monter en la présence de cet enfant, mais malgré tout il sentait qu'elle aussi n'allait pas très bien. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle était sur le point de lui parler de quelques chose de pas facile, il le ressentait, car étrangement il sentait ses émotions là à travers les gens, surtout ses proches. 

-          Jace… Nous devons discuter… Ou plus précisément, je dois parler et toi écouter…

Encore une fois il vue juste, c'était donc d'une ampleur assez importante pour qu'il n'aie même pas le droit de répliquer, il ne le faisait jamais mais il connaissait bien le rituel. Ils avaient eut à discuter quelques fois depuis leur rencontre, donc il acquiesça d'un signe de tête. La pause entre la fin de son ordre et le début de son récit lui confirma que ce qu'il arrivait était d'une ampleur capitale. 

-          Avec les vies que nous menons, il est déconseillé de s’attacher à quiconque et de fonder une famille. Nous ne savons jamais si nous reviendront vivants des combats et encore moins prévoir le moment de notre « appel »… Si j’ai choisis de ne pas m’attacher d’une façon plus intime avec l’un d’entre vous est en partie pour ça mais surtout à cause de ce qui s’est déjà passé il y a quelques années… Je n’ai pas toujours pensé ainsi et j’en ai payé le prix fort…Lucian et moi… J’avais treize ans lorsque j’ai fait sa connaissance. Il était le commandant en second de l’équipe à laquelle je venais d’être intégré à l’époque… Les choses étant ce qu’elles sont, nous avons fini par devenir très proches, jusqu’au jour où cet amitié se transforma en autre chose… C’était la première fois que je tombais amoureuse de quelqu’un… Nous étions heureux à cette époque, au point où nous avions fait quelques projets pour le futur…

Le récit de sa commandeur pour le moment semblait être bien, mais les expressions ainsi que les réactions de sa compagne annonçait que cette histoire ne finissait pas aussi bien qu'elle l'avait commencer, mais déjà là le second officier semblait vouloir s'adoucir intérieurement, mais un soupçon de colère faisait encore place à l'intérieur du coeur du paysan. Il la voyait se blottir contre lui, il savait qu'il était dur pour elle en se moment de parler de sa, et il passa donc son bras autour d'elle pour la rassurer en ayant légèrement le coeur serrer pour elle.

-          Trois ans et quelques lunes de bonheur plus tard, Lucian a été appelé sur une mission. Seuls les hauts gradés l’avaient été. C’est là que les choses ont dégénérés… Lorsque les autres ont ramenés sont corps inerte, j’ai craint le pire jusqu’à ce que les guérisseurs constate qu’il était toujours vivant… Vivant mais si près des portes de la mort qu’il était alors impossible de savoir s’il se réveillerait un jour. Chaque moments de libre, je les passais à son chevet, nuit et jours sans relâche avec l’espoir qu’il se réveillerait et que tout irait bien… J’avais raison pour l’une des deux parties… Il a fini par s’éveillé au bout de deux lunes… Elle eut un petit rire sec. J’étais folle de joie lorsque l’on m’a appris la nouvelle… Quelle idiote. Je suis rapidement tombé de mon petit nuage… Lucian avait repris conscience mais les trois années que nous venions de partagés s’étaient envolés de sa mémoire… Il ne se souvenait même plus de mon nom et passait son temps à m’éviter… Je ne croyais pas pouvoir ressentir une plus grande tristesse mais malgré tout, j’ai refusé de baisser les bras et je cherchais par tous les moyens possibles de lui faire recouvrir la mémoire. Père m’a rendu la tâche un peu plus compliqué en m’emmenant en mission avec lui. Peut-être aurais-je réussis à lui faire recouvrir la mémoire si je n’étais pas partie avec papa… Mais dans ce cas-là, je ne t’aurais pas rencontré, puisque c’est précisément lors de cette mission que nous avons fait Alte chez toi… Si j’ai eu l’air en colère durant des mois après notre retour, ce n’était pas ta faute… J’étais revenu avec l’idée de poursuivre là où j’avais dû m’arrêter avant de partir mais lorsque j’ai voulu aller voir Lucian, à la minute ou je suis débarqué de cheval, on m’a appris qu’il rentrait à peine de mission lui aussi… Je l’ai trouvé près du lac où nous avions l’habitude d’aller lui et moi… Mais il était avec elle. J’ai alors compris que tout était fini pour de bon et que la douleur que j’avais ressentie jusque-là n’était rien en comparaison de celle que cette journée m’a apporté… Je me suis alors juré de ne plus jamais laisser ce sentiment me réduir à nouveau à néant… Que plus jamais un homme ne pourrait me faire du mal comme je l’avais laissé m’en faire…

La suite du récit n'était pas aussi belle que le début, mais revoyant le jour de cette rencontre avec sa commandeur dans sa mémoire, les images défilant une à une comme un film dans ses yeux, un léger sourire aux lèvres naquit dans la commissure de celles-ci. Il revoyait ensuite l'attitude qu'elle faisait mention et quelques réactions ou comportement s'expliquait enfin, tout semblait plus clair pour lui à présent, il y avait encore certaines choses qui demeurait dans l'incompréhension mais certes il y avait toujours bien quelques réponses d'éclaircit. Jace ressentait le besoin de la rassurer, il la blottit confortablement contre lui, l'entourant fermement de son bras et lui donnant un baiser rassurant sur le front en lui caressant les cheveux tout en la serrant fort contre lui. 

-          Cette époque est terminé Jace… Je ne suis plus amoureuse de Lucian. Pas après tout ça… C’était encore difficile de le voir en compagnie de Cassiopée mais les sentiments que j’avais pour lui se sont éteints totalement. J’ai promis de l’aider à s’en sortir avec le petit microbe, mais cela ne me poussera pas dans ses bras à nouveau. Et je refuse que tu penses autrement d’accord? Ma vie est auprès de toi… Auprès de l’équipe maintenant… Jamais je n’abandonnerais tout ça pour revenir en arrière…

Les dernières craintes, colère et tristesse s'évaporèrent avec les dernières paroles rassurante de sa tendre moitié. Il la regarda avec son regard habituel et amoureux en posant ses yeux dans les siens, un petit sourire tendre à la commissure de ses lèvres avant de déposer un baiser doux et rassurant sur les lèvres de sa compagne.

- Je ne souhaiterais pour rien au monde de te perdre, j'ai eu la crainte pendant un petit instant quand j'ai entendu ta petite conversation avec le bambin que tu puisses ravoir des sentiments je ne le caches pas. Je comprends le dur coup que ton coeur a du prendre lors de cette époque, mais tu peux compter sur moi pour rester auprès de toi jusque dans la mort. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas mourir ni t'abandonner seule dans ce monde cruel. Je me suis confier la mission il y a quatre an de te rendre heureuse le plus que je pouvais tout en réparant ce qui étais briser en toi, je ne comptais pas arrêter ma mission maintenant. 

Il la regarda tendrement déposant un second baiser sur ses lèvres avec de plus en plus d'amour et de sincérité dans ceux-ci.

- Je t'aime Amberle et jamais cette amour ne s'éteindra, c'est une promesse. Ma vie est au près de toi. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mer 12 Avr - 19:13

Elle sentie l’étreinte de Jace se raffermir et ses muscles se détendirent enfin. Ses petits baisers et le fait qu’il lui dise à nouveau qu’il l’aimait et qu’il ne l’abandonnerait jamais acheva de la rassurer et de lui donner le courage nécessaire d’entreprendre la seconde conversation. Celle-ci risquait d’être moins éprouvante émotionnellement parlant, mais tout de même capitale puisqu’il s’agissait du second secret qu’elle partageait.
 
-          Je t’aime aussi et tes paroles me rassure n’en doute pas… Cependant il ne sera pas facile pour moi d’accepter de retenter l’expérience. Cela ne se fera pas du jour au lendemain tu en as conscience n’est-ce pas? Et puis, il y aura peut-être quelques petites conditions si j’accepte.
 
Elle lui sourit doucement et s’écarta de lui après avoir déposé un baiser sur ses lèvres.
 
-          Ce n’est pas la seule chose dont je désirais te parler cependant. J’ai simplement voulu calmer la colère qui émanait de toi. Cela fait d’ailleurs parti de l’autre chose dont je veux te parler… Ce que je m’apprête à te montrer, je ne l’ai dit qu’à deux seules personnes. L’une d’entre elle s’appelait Kadir. Il était mon mentor et m’a appris à gérer cette partie de moi et il a gardé mon secret pour lui-même dans la mort… Viktor est l’autre personne, étant une autre personne apte à m’aider… Et puis je n’ai pas vraiment eu le choix de le lui expliquer puisque j’ai eu besoin d’y avoir recours devant lui. Même mon père n’est pas au courant alors garde ça pour toi d’accord?
 
La commandeur s’assied en tailleur et frotta ses mains l’une contre l’autre comme on le fait pour se réchauffer par temps froid. Tu sais, certaines maladies sont transmissible de façon héréditaire… Dans mon cas ce n’est pas vraiment une maladie à proprement parler… Mais mes parents biologiques m’ont laissé un héritage plutôt étrange… D’un côté, j’ai hérité des capacités de templier de mon père. Pour appuyer ses dires, le crépitement bleu réapparu dans la paume de sa main. Le pouvoir crépite ainsi parce que je ne l’utilise pas et il n’est donc pas stable. Elle observa la lueur dans sa main et ensuite la réaction de son second. Kadir étant un ancien templier, il m’a appris dans le plus grand secret à le contrôlé et à l’utiliser correctement. De l’autre, bien qu’aucun cas du genre n’ait été répertorié dans les archives ce qui veut dire que je suis peut-être la première à développer ce genre d’hérédité contradictoire, j’ai reçu le don de magie de ma mère. Alors que la lueur bleu de la main gauche cessa de crépiter, la main droite d’Amberle se mit à crépité à son tour d’une lueur mauve. Celle-ci par contre, je ne l’ai pas développé encore... Viktor doit m’apprendre à la maîtriser avant que je puisse l’utilisé convenablement. Je peux toujours prendre le risque d’essayer, mais il y a plus de la moitié des chances que le sort que j’essaie de faire m’explose au visage… La commandeur prit une profonde inspiration, se sentant plus légère maintenant que ses deux plus gros secret avaient été partagés avec Jace. Voilà… Tu connais maintenant les deux fardeaux qui pesaient sur mon cœur depuis bien trop longtemps maintenant….
 
La commandeur n’osa trop regarder dans la direction de Jace, de crainte, stupide peut-être, d’être regardé comme un spécimen de cirque. Elle tourna donc la tête en direction du nouveau-né pour réaliser qu’il s’était endormi. Au moins n’avaient-ils pas totalement perdus leur soirée.
 

-          Le microbe s’est endormi… Tu viens?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mer 12 Avr - 19:48

Jace était maintenant apaisé, les derniers soupçons c'étaient volatilisé et il était rassurer que sa commande soit elle aussi apaisée d'un fardeau et qu'elle semble plus détendue. Il comprenait qu'avec une confession de ce genre, que cela ne devait pas être rassurant de peur que la personne n'accepte pas ça. 

-          Je t’aime aussi et tes paroles me rassure n’en doute pas… Cependant il ne sera pas facile pour moi d’accepter de retenter l’expérience. Cela ne se fera pas du jour au lendemain tu en as conscience n’est-ce pas? Et puis, il y aura peut-être quelques petites conditions si j’accepte.

Jace profita de ce baiser tout en réfléchissant à ce qu'elle venait de dire. 

- Bien sur que je comprends, je ne disais pas sa nécessairement pour que l'on finisse mariés, dans une maison avec des enfants. Je disais juste que malgré tout ce qui pourrait se passer je serais toujours là pour toi. Je suis conscient de notre profession et que l'amour n'a pas sa place car il y a des risques de perdre l'autre si l'attachement est trop élevé. Je voulais juste te faire part de mes sentiments que si un jour tu venais qu'à vouloir retenter l'expérience que je serais là et prêt à t'accueillir dans ma vie. 

Elle ne s'écartait pas de lui pour rien, son instinct le mit soudainement en alerte qu'il y aurait sans doute une autre confession qui approchait. 

-          Ce n’est pas la seule chose dont je désirais te parler cependant. J’ai simplement voulu calmer la colère qui émanait de toi. Cela fait d’ailleurs parti de l’autre chose dont je veux te parler… Ce que je m’apprête à te montrer, je ne l’ai dit qu’à deux seules personnes. L’une d’entre elle s’appelait Kadir. Il était mon mentor et m’a appris à gérer cette partie de moi et il a gardé mon secret pour lui-même dans la mort… Viktor est l’autre personne, étant une autre personne apte à m’aider… Et puis je n’ai pas vraiment eu le choix de le lui expliquer puisque j’ai eu besoin d’y avoir recours devant lui. Même mon père n’est pas au courant alors garde ça pour toi d’accord?

Un peu curieux sur la seconde révélation que sa commandeur était sur le point de lui annoncer, mais tout ceci se tournait autour de la magie, donc soudainement il repensa au crépitement bleuâtre qu'il avait vu un peu plus tôt. À moins qu'il soit totalement dans le néant, il s'attendait à quelque chose qui tournait autour de sa. Il acquiesça de la tête en promettant de garder sa pour lui et la laissa débuter son récit. 

Tu sais, certaines maladies sont transmissible de façon héréditaire… Dans mon cas ce n’est pas vraiment une maladie à proprement parler… Mais mes parents biologiques m’ont laissé un héritage plutôt étrange… D’un côté, j’ai hérité des capacités de templier de mon père. Le pouvoir crépite ainsi parce que je ne l’utilise pas et il n’est donc pas stable. Kadir étant un ancien templier, il m’a appris dans le plus grand secret à le contrôlé et à l’utiliser correctement. De l’autre, bien qu’aucun cas du genre n’ait été répertorié dans les archives ce qui veut dire que je suis peut-être la première à développer ce genre d’hérédité contradictoire, j’ai reçu le don de magie de ma mère. Celle-ci par contre, je ne l’ai pas développé encore... Viktor doit m’apprendre à la maîtriser avant que je puisse l’utilisé convenablement. Je peux toujours prendre le risque d’essayer, mais il y a plus de la moitié des chances que le sort que j’essaie de faire m’explose au visage… Voilà… Tu connais maintenant les deux fardeaux qui pesaient sur mon cœur depuis bien trop longtemps maintenant….

Le paysan était fasciné par les pouvoirs héréditaires que possédait sa commandeur, elle serait vraiment d'une puissance colossale quand elle aurait maîtriser parfaitement ses pouvoirs en plus de posséder ses dons de berserker. En prononçant le nom du mage nouvellement inclus dans leur petite équipe et en écoutant le récit de sa commandeur, il trouva des ressemblances. Car en se moment l'entraînement du mage au corps à corps pour devenir un mage de guerre, puis sa commandeur qui maîtrisait déjà l'art de la guerre au corps à corps et qui voulait maîtriser l'art de la magie. Jace ne changea pas de regard quand elle même semblait avoir honte de ce qu'elle était. Il se rapprocha du lit pour l'attirer vers lui en le regardant dans les yeux.

- Tu as des facultés impressionnantes, une fois maîtrisée tu va être encore plus forte que tu l'es. Ne crois pas que tu es un monstre, tu as juste reçue des dons hors du commun qui vont être très utile. Je ne crois pas que tu dois avoir honte de ce que tu es ma chère femme, tu es tout bonnement unique et formidable. Ce que tu viens de me raconter ne change rien à ma vision de toi lors de notre rencontre il y a quatre ans, je t'aime comme tu es avec tes défauts et tes dons uniques.

Il se leva et lui donna un tendre baiser sur les lèvres remplis d'amour comme seul lui pouvait les faire en lui transmettant le plus d'amour qui le pouvait à travers son baiser. 

-          Le microbe s’est endormi… Tu viens?

Jace acquiesça une nouvelle fois de la tête et enlaça sa main dans celle de sa commandeur avant de la suivre en directions des jardins, en prenant bien soin de fermer la porte doucement pour ne pas réveiller le bébé. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mar 9 Mai - 8:34

Amberle sourie à son second avant de poser un regard tendre sur le petit nourrisson endormi. Doucement, elle se leva du lit afin de ne pas le réveillé et se dirigea vers la porte pour rejoindre Jace. Dans le couloir, elle intercepta le premier domestique qui croisa leur chemin afin de lui demander de garder un œil sur le bébé et de faire porter un berceau dans la chambre. Elle s’était peut-être attendrie envers la petite créature baveuse et gesticulante mais pas au point de lui faire partager leur lit toute la nuit. Amberle glissa ensuite sa main dans celle de son compagnon et d’un pas lent, se dirigea vers la porte qui les mènerait aux jardins impériaux. À cette heure du soir, le jardin était désert et magnifiquement éclairé par les rayons de la lune. L’air frais balaya ses cheveux, couvrant sa peau d’un léger frisson et elle prit une profonde inspiration. Qu’elle quiétude se dit-elle, cela faisait changement de l’inébranlable où régnait toujours du bruit peu importe l’heure. La commandeur délaissa la main de son compagnon pour se glisser sous son bras, posant le sien dans le dos de celui-ci, en admirant le décors féérique qui se trouvait tout autour d’eux. Il y avait dans ce jardin tellement de fleur et de plante, certaine familière et d’autre que la demoiselle n’avait jamais vue de sa vie encore. Elle s’arrêta d’ailleurs devant l’une d’elles, magnifique fleur au halo dorée. On aurait presque pu croire qu’elle était magique puisque sa couleur dorée semblait illuminée. Amberle se pencha pour la regarder de plus près, retenant son souffle alors que ses doigts en caressaient les pétales avec une délicatesse infinie. Au bout de quelques secondes, elle se releva et reprit son chemin en se glissant à nouveau à la place qu’elle occupait quelques instants avant. Réfléchissant, elle se mordilla la lèvre inférieure inconsciemment, avant de lever les yeux vers son compagnon.
 
-Jace? Elle prit une légère pause. Je… Je me suis toujours demandé, comment se fait-il que quelqu’un comme toi accepte de vivre cette vie plutôt étrange avec nous… Tu aurais facilement pu être heureux avec une jolie jeune femme qui t’aurais rendu cet amour à toi seul… Tu blagues peut-être à ce sujet mais je ne suis pas idiote, je sais bien que tu aurais été parfaitement heureux avec une femme et une jolie maison, des enfants courant partout toute la journée… À nouveau, Amberle marqua une pause. Et au lieu de ça, tu as choisis de perdre ce rêve en t’attachant à une créature brisée qui fuit tout ce dont tu aurais pu rêver et que tu es obligé de partagé avec six autres hommes… Et alors qu’eux ne s’empêchent pas de s’amuser parfois ici et là avec d’autre demoiselle, toi tu restes sagement en retrait de tout ça… Je ne saisis pas… Pourquoi? S’arrêtant, elle se tourna vers lui avec un sourire moqueur. Par pitié ne me sort pas simplement un : «  mais c’est parce que je t’aime » comme simple réponse… Ça ne peut pas être aussi simple que ça… Non?
 

La commandeur se sentait un peu stupide de poser cette question mais il y avait déjà un bon moment que celle-ci lui taraudait l’esprit et avant de devenir complètement dingue, elle se devait de la lui poser. Elle n’aimait pas ne pas comprendre un truc et ça, elle n’y arrivait carrément pas, peu importe à quel point elle avait essayé. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Mar 16 Mai - 7:08

Jace enlaça sa main dans celle de sa compagne avant de se laisser guider vers le magnifique jardin florale impériale. La vue en cette nuit était époustouflante, avec l'éclairage naturel de la lune qui faisait rayonner toute la flore présente dans cet endroit, ce qui rendait le spectacle à couper le souffle.Il y avait diverses fleurs connues et d'autres moins, qui donnait un arrangement plutôt unique et spectaculaire, ce qui étonnait beaucoup le jeune paysan. Le jeune homme laissa sa commandeur se glisser sous son bras tout en la contemplant elle ainsi que le décor magnifique qui s'offrait à eux. Ils avaient vus la même fleur, car dès qu'Amber se dirigea vers celle-ci, il savait exactement vers laquelle elle se dirigeait avant même qu'elle y soit. Cette fleur au contour dorée avait attirer l'attention de la blonde à la chevelure presque de la même teinte, il était vrai qu'elle était ravissante et il la laissa aller la toucher avant de l'accueillir de nouveau dans le creux de son bras. 

Jace aimait beaucoup regarder sa compagne car elle était d'une beauté tout aussi à couper le souffle que ce décor majestueux, il remarquait qu'elle se mordillait la lèvre comme quand elle avait des pulsions de chairs à combler, sans savoir qu'elle le faisait elle même sans en avoir conscience. Il ne trouvait pas l'endroit approprié pour se laisser aller à des ébats amoureux dans cet endroit aussi parfait que celui-là. Quand leurs regards se croisèrent, il reconnaissait les yeux d'une éventuelle question importante.

-Jace? Elle prit une légère pause. Je… Je me suis toujours demandé, comment se fait-il que quelqu’un comme toi accepte de vivre cette vie plutôt étrange avec nous… Tu aurais facilement pu être heureux avec une jolie jeune femme qui t’aurais rendu cet amour à toi seul… Tu blagues peut-être à ce sujet mais je ne suis pas idiote, je sais bien que tu aurais été parfaitement heureux avec une femme et une jolie maison, des enfants courant partout toute la journée… À nouveau, Amberle marqua une pause. Et au lieu de ça, tu as choisis de perdre ce rêve en t’attachant à une créature brisée qui fuit tout ce dont tu aurais pu rêver et que tu es obligé de partagé avec six autres hommes… Et alors qu’eux ne s’empêchent pas de s’amuser parfois ici et là avec d’autre demoiselle, toi tu restes sagement en retrait de tout ça… Je ne saisis pas… Pourquoi? S’arrêtant, elle se tourna vers lui avec un sourire moqueur. Par pitié ne me sort pas simplement un : «  mais c’est parce que je t’aime » comme simple réponse… Ça ne peut pas être aussi simple que ça… Non?

Pendant un instant, mentalement il ne c'était sans doute pas préparer pour cet éventuel question, même s'il savait bien qu'elle se poserait un jour, connaissant la curiosité de la jeune femme. Il s'étonna juste qu'elle ne ressorte pas avant ce jour, elle avait été patiente la grande blonde d'avoir attendu quatre années avant de la poser. Un petit sourire en coin naquit sur son visage de marbre et posa son regard dans celui de sa compagne tout en réfléchissant à la façon dont il exprimerait sa réponse.

- Vois tu Amberle, la vie à la ferme était une vie beaucoup trop ennuyeuse pour l'homme d'action que je suis. Si ne j'aurais pas rejoins ton équipe le jour que tu es parti de ma maison avec ton père, je serais parti du foyer familiale pour partir à l'aventure et explorer le monde ou de trouver quelque chose à faire de ma pauvre existence de paysan. Cette vie était près me rendre fou d'ennui tellement il ne s'y passait rien, mes parents m'encourageaient à partir pour vivre ma vie mais je ne savais pas quoi faire donc je restais. La vie que tu crois qui aurait pu me rendre heureux aurait été aussi ennuyeuse que de rester à la ferme avec mes parents.

Il eut un léger sourire flottant sur le bout de ses lèvres lorsqu'il écouta la seconde partie de sa question.

- Il est vrai que cette créature est très brisée comme tu dis n'est pas irrécupérable. Il suffit juste de temps et de patience pour la réparer et pouvoir la remettre en état de fonctionner pour ensuite faire attention à ce qu'elle ne se casse pas de nouveau. Je suis l'homme d'une seule femme et contrairement aux autres, j'ai tout ce dont j'ai besoin pour ne pas avoir à aller m'amuser ici et là avec d'autre car celle qui partage ma couette me satisfait pleinement. Vois-tu Amber, je suis le genre d'homme qui n'est pas satisfait sous la couette si les ébats ne contiennent pas de sentiments, je ne pourrais pas accomplir un acte avec une pure inconnue pour assouvir un besoin de chair comme le font mes camarades car je n'y trouverais aucun plaisir. 

Il ne s'attendait pas à une troisième partie mais il l'écouta attentivement avant que le sourire sur ses lèvres ne grandissent car il devait admettre que cette fin de question était plutôt cocasse.

- Tu y es presque.. Non je blague ha ha ha. Il y a un peu de vérité dans ce que tu dis, car ma rencontre avec toi il y a quatre an m'a fait ressentir quelque chose dès le premier regard poser sur toi, un petit quelque chose intérieur qui ne s'expliquait pas mais qui était drôlement agréable. Il est vrai que quand j'ai voulu vous suivre ce jour-là, tu étais un peu la cause car mon instinct me disait de le faire et tu sais combien mon instinct est puissant et aiguisé. Mon coeur me poussait légèrement à prendre cet occasion pour je ne sais quel raison, peut-être j'ai senti que je pourrais parvenir à réparer ce qui est briser en toi. Ma tête m'a également pousser à saisir cet occasion de quitter le domicile familiale pour découvrir le monde et pour y vivre toute sorte d'aventures tout aussi agréable que périlleuse. Je ne regrettes pas ce choix car cela m'a permis d'y rencontrer plein de gens supers, des coéquipiers agréable à côtoyer et avec tout sa j'ai rencontrer une femme avec qui je ferais tout pour pouvoir passer le restant de mes jours à ses côtés.

Il la regarda avec un petit sourire tendre avant de se pencher pour lui donner un doux baiser, déposant une main sur le rebord de sa joue.

- Je t'aime Amberle et ce tant que mon coeur vivra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle Elessedil
Commandeur-Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Lun 5 Juin - 21:45

Écoutant attentivement les paroles de son second, la jeune femme baissa légèrement la tête, semblant analyser ces nouvelles informations. Évidemment, elle avait un peu de difficulté à croire que Jace ne serait pas satisfait d’une vie familiale. Mais elle devait avouer qu’elle trouvait également ses raisons satisfaisantes. Son regard se posa dans celui de son compagnon alors qu’elle relevait la tête vers lui avec un doux sourire. Sa main se posa sur la joue de Jace et elle la caressa doucement.
 
-          Et ne te méprend jamais Jace, je n’aurais jamais réussi à être aussi heureuse et comblé dans ma vie si tu n’avais pas pris la décision de nous suivre mon père et moi. Nous avons vécu un nombre incalculable d’aventure en cours de route, nous avons frôlé la mort côte à côte tout aussi souvent et il nous reste encore plein de chose merveilleuse à vivre et accomplir. D’ailleurs, parlant d’aventure, il y en a une qui dort là haut et je ne pourrai jamais m'acquitté de cette tâche seule.
 
Pendant un bref instant, la commandeur-garde sembla totalement perdue et découragée. Mais alors qu’elle observait le regard de Jace plongé dans le sien, un nouveau sourire balaya l’inquiétude sur son visage. Elle savait après tout que, peu importe les obstacles qui se dresseraient sur leur route, avec Jace à ses côtés ils accompliraient tout. Elle glissa délicatement sa main dans celle de son compagnon et se remis en marche dans les jardins. L’air était frais et fut chargé peu à peu par l’odeur caractéristique qui annonce la pluie. Un sourire flottant sur ses lèvres, elle délaissa la main de son compagnon et s’avança en écartant les bras. Il ne fallu pas beaucoup de temps avant que la pluie ne débute, frappant par gouttelette lourde et froides, les deux amis. Les cheveux trempés de la demoiselle se plaquèrent dans son dos, suivit peu après par sa robe de nuit qui se moula tel une seconde peau. La froideur de la pluie faisait un bien fou, mais s’ils ne prenaient pas garde, ils seraient malade. Amber revint vers son compagnon un doux sourire aux lèvres, heureuse comme une enfant et l’entraîna vers l’intérieur.
 

-          Allons nous sécher avant d’attraper froid.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Sherwood
Vice-Commandeur Garde de l'équipe Delta ( Dégats )
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 29

MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   Sam 12 Aoû - 16:43

Jace espérait bien qu'elle n'argumente pas trop, elle devait apprendre à croire la sincérité de ses paroles à la fin. Évidemment qu'il aurait aimer une vie paisible sur la ferme avec une femme et des enfants, loin de tout danger mais depuis qu'il avait connu cette vie d'aventurier à la défense du continent, il en était plus que ravi. Cette vie était beaucoup moins monotone que la vie qui lui était promis à la ferme. Elle semblait finalement être satisfaite car son regard et cette tendance à lui caresser la joue était souvent signe de satisfaction de la part de sa compagne.

-          Et ne te méprend jamais Jace, je n’aurais jamais réussi à être aussi heureuse et comblé dans ma vie si tu n’avais pas pris la décision de nous suivre mon père et moi. Nous avons vécu un nombre incalculable d’aventure en cours de route, nous avons frôlé la mort côte à côte tout aussi souvent et il nous reste encore plein de chose merveilleuse à vivre et accomplir. D’ailleurs, parlant d’aventure, il y en a une qui dort là haut et je ne pourrai jamais m'acquitté de cette tâche seule.

Il repensa aussitôt au bambin qui leur donnait du fil à retordre à force de pleurer et de les empêcher de dormir, un soupir de découragement sorti de sa bouche mais le regard de sa femme le rassura aussitôt. Il se laissa guider dans les jardins par la grande blonde mais leva la tête au ciel et le temps était lourd, annonçant probablement une averse. Il n'avait même pas fini de penser qu'il reçu une gouttelette froide sur le nez. Il remarqua Amberle les deux bras tendus se laissant mouiller dessus et il ne put s'empêcher de sourire, la voir heureuse ainsi le rendait heureux également. 

Il continua de la suivre par la suite vers l'intérieur, il avait froid soudainement avec la nuit un peu plus fraîche et la pluie qui avait mouillée ses vêtements. Il avait hâte de retrouver un peu de chaleur et des habits sec.

-          Allons nous sécher avant d’attraper froid.

L'idée était parfaitement adapté et il acquiesça. Ils prirent la direction de leur chambre et Jace referma la porte tranquillement derrière eux. Aussitôt la porte fermée, il retira tous ses vêtements et se dirigea vers l'armoire et y ramassa deux serviettes pour se sécher. Il s'aperçu que le bambin avait été déplacer dans un berceau et qu'il dormait profondément, quel soulagement. Il se coucha ensuite sur le lit en regardant Amberle retirer à son tour ses vêtement avec le sourcil relever et un petit sourire tendre mais avec une petite pointe perverse au visage, comme il adorait ce spectacle. Il ne pouvait s'empêcher de sourire ou de regarder, elle était tellement attirante et elle avait un corps de déesse, il adorait vraiment la regarder se déshabiller cela provoquait en lui des envies sexuelles assez fortes. D'ailleurs avec cette vision du paradis il avait soudainement le sexe qui devenait dur peu à peu. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bal de l'assassin ( PV Jace Sherwood )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» Azäziel [Assassin]
» Haiti Les Paroles D'un Assassin En Liberte Et Les Cris D'une Veuve En Exil !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon age chronicles :: Orlaïs :: Ailleurs en Orlaïs :: Halamshiral-
Sauter vers: